Du 27 au  28 janvier se tient à Kindia, ville des agrumes, un atelier pour l’élaboration du plan de mise en œuvre de 12 engagements du gouvernement  en matière  de réduction  de la pauvreté et de la vulnérabilité des enfants en Guinée.

Organisé par le ministère de l’Action sociale, de la promotion  féminine et de l’enfance, cet atelier se déroule en présence de la représentante  du Premier  ministre, Mme Mama Kassory, chef de Cabinet de la Primature qui, dans son discours s’est réjouie de « la tenue de cette importante action de mobilisation en faveur  des enfants au moment où notre énergie  se focalise sur la lutte contre l’épidémie à fièvre ébola ».

Selon elle, « notre effort  à tous doit  favoriser  l’amélioration des pratiques  familiales  essentielles : la nutrition, l’accès  à l’eau et l’utilisation des latrines  hygiéniques, l’offre sanitaire  et éducative, etc. »

Quant à M. Jean Baptiste Sène, chef section  politique sociale à l’Unicef, dans son discours, il rappelle l’origine des 12 engagements « l’opérationnalisation  des 12 engagements est née de l’analyse de la pauvreté et de la vulnérabilité  des enfants de moins de 18 ans. Ce qui a mis en relief l’ampleur des privations  unidimensionnelles et multidimensionnelles dont sont victimes  les enfants guinéens de moins de 18 ans dans les domaines de la santé,  de la nutrition, de l’assainissement,  de l’eau potable,  du logement   et de l’éducation ».
« La signature en novembre 2014 des 12 engagements  de l’Etat en faveur des enfants  de Guinée par MM. le président du Parlement et le Premier ministre marque une étape  importante  dans l’exécution du programme », assure M. Sène qui attend  de cet atelier « un processus de planification des 12 engagements : -un plan opérationnel au niveau central et décentralisé  avec des objectifs  clairs  ainsi que des cibles à atteindre à travers une série d’activité clairement budgétisée ; un plan de suivi évaluation qui permette de collecter  régulièrement des données à l’échelle locale et nationale pour mesurer l’effectivité, l’efficacité, l’efficience et l’impact des activités réalisées dans les 12 engagements».

Cet atelier  qui regroupe 70 participants est financé par l’Unicef.

Fatoumata Yarie, envoyée spéciale

 

Commentaires

commentaires

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE