Le président de l’UFDG, Cellou Dalein Diallo, a déclaré aux médias internationaux (Voix de l’Amérique, RFI), qu’il ne compte pas répondre favorablement à l’invitation du président guinéen,  Alpha Condé. Le principal argument du chef de file de l’opposition serait de protester contre la répression de la manifestation de ce jeudi qui se serait soldée, selon une source de l’UFDG, par la mort d’un jeune homme à Hamdallayi.

Le principal opposant ne déclinerait pas définitivement l’offre du président Condé mais ne souhaiterait pas le rencontrer dans un environnement pas serein.

La question : pourquoi alors l’opposition sachant que ses manifestations se soldent toujours par des scènes de violence n’a pas renvoyé sa manifestation après la rencontre de son chef de file et le président pour que les deux s’entretiennent dans la sérénité comme l’aurait voulu celui-là ?

Ce jeudi, c’est comme si tout était fait pour faire capoter la rencontre du vendredi : la presse a rapporté que des partisans de l’opposition avec une insistance inhabituelle ont forcé le cordon de sécurité installé au carrefour menant chez le leader de l’opposition. Des scènes qui, on ne peut plus, frisait la provocation.

Que Cellou Dalein ne vienne pas voir Alpha Condé ce vendredi n’étonne pas certains observateurs qui avaient suivi la réaction de Bah Oury à propos de cette invitation : « L’opposition prend une lourde responsabilité de répondre favorablement à cette invitation qui n’est qu’un coup de communication médiatique », avait indiqué le no2 de l’UFDG, classé dans l’aile dure du parti. Une qui compte dans le parti.

Ibrahima S. Traoré

Commentaires

commentaires

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE