Le directeur général de la Fabrication des Pompes à Eau à Labé (FAPEL), Aguibou Barry a fait savoir, au cours d’un entretien avec l’AGP, que son objectif est désormais la création d’une Unité industrielle de fabrication de pompes en République de Guinée, en vue de résoudre les problèmes d’eau et d’irrigation des zones d’exploitation agricole dans  les communautés rurales.

Selon M. Barry, l’idée de création de la pompe à eau à Labé  était motivée, au départ, par le souhait de participer à l’amélioration de l’accès de la population, notamment rurale, à l’eau potable.

«Depuis  l’obtention en 2004 d’un Brevet d’invention auprès  de l’Organisation Africaine de la Propriété Intellectuelle (OAPI), nous sommes parvenus à fabriquer trois types de pompes à savoir, des pompes à brouette destinées à l’irrigation des cultures maraîchères, des pompes domestiques pour les puits et forages aménagés et une pompe à pédale qui permet de puiser l’eau de surface à partir des rivières et des marigots. Récemment, nous avons inventé la pompe à eau à piston alternatif, qui comporte un cylindre, un piston, une fontaine et une ‘’tringlerie’’ à commande manuelle à l’aide d’un manche», a indiqué le directeur de la FAPEL.

Il a remercié le président de la République, Pr. Alpha Condé pour son appui en faveur de l’industrialisation et de la modernisation de la FAPEL.

«En 2013, le chef de l’Etat a dépêché à Labé, une mission composée de ministres et des techniciens du Service National d’Aménagement des Points d’Eau (SNAPE) pour échanger avec nous, afin de voir comment on peut passer de la fabrication locale à l’industrialisation de la pompe à eau en Guinée.

Ce soutien du président de la République nous a permis de participer, en 2014, au Salon d’Innovation et de solidarité internationale de Paris en France, où nous avons obtenu le trophée d’innovation et de meilleur entrepreneur devant plus de cent  participants venus des quatre coins du monde. Ce trophée a été dédié au président de la République, pour lui remercier et l’encourager dans sa volonté d’accompagner et de soutenir l’entreprenariat jeune», a-t-il souligné.

S’agissant de la contribution de la FAPEL au secteur agricole, M. Barry a dit, que sa société a signé récemment un contrat avec le Fonds des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) pour l’implantation de plus de 250 pompes à travers le pays pour assister les paysans dans l’irrigation des zones agricoles.  Car, précise-t-il, ces pompes n’ont besoin ni de carburant ni de lubrifiants pour fonctionner.

Il a, en outre rassuré que ‘’l’industrialisation de la fabrication de ces pompes permettra d’accroître la production pour répondre aux besoins sur le plan national et tenter d’exporter les produits dans les autres pays de la sous-région.

AGP/20/05/015             AND/KS/FDF/ST

Commentaires

commentaires

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE