Quand la science habite la politique et les œuvres gouvernent la cité, on peut être sûr d’assister à un instinct de survie politique ou à la création d’une nouvelle figure d’opposition. Aujourd’hui, l’actualité politique guinéenne a pour lecture : ‘’De l’opposition républicaine à l’opposition opposée’’. Pourquoi un tel revirement ? La réponse à cette question a trois noms : d’abord elle s’appelle œuvre, ensuite œuvre et enfin œuvre.

Avec les œuvres, on peut être sûr de voir une opposition qui déshabille Paul pour habiller Pierre et vice-versa. Oui ! L’opposition guinéenne déshabille Paul pour habiller Pierre : Pourquoi  M. Tibou Kamara déshabille l’U.F.R pour habiller l’U.F.D.G ? Pourquoi la cellule de communication de l’U.F.R Paris dans son droit de réponse aux propos de Tibou en fait autant ?

En homme averti, on peut déduire que de Tibou Camara à la Cellule de Communication de l’U.F.R Paris,  aucun n’est maître des mots qui sortent de sa bouche, en chacun d’entre eux raisonne une force. Oui ! Une force ni électronique, ni magnétique, ni encore moins électromagnétique,  mais une force appelée « Courant-Œuvre ».

Oui ! Quand une force appelée « Courant-Œuvre » s’impose, on peut être sûr d’être électrocuté politiquement jusqu’au 3ème degré. La force « Courant-Œuvre » est une force ayant un double rôle : Elle grandit et immortalise ceux qui la posent. Détruit, électrocute et efface les traces de l’existence de ceux qui la méprisent. Sa force de frappe est d’une puissance incommensurable et insondable.

En politique, toutes les formules ont une limite : les mouvements de soutien ont une limite, les discours politiques ont une limite, l’ethnie a une limite, les mouvements d’humeur ont une limite, la désobéissance civile a une limite,  la politique politicienne a une limite, la politique politicard a une limite. La seule formule qui n’a pas de limite et qui pourrait transcender toutes les barrières reste et demeure à mon avis : HOMME=ŒUVRE.

Que de déshabiller l’U.F.D.G pour habiller l’U.F.R ou vice-versa, l’opposition ferait mieux de passer au choc des œuvres des deux leaders, à moins que le passé de ces deux leaders ne soient gouvernés que par des œuvres peu éloquentes ou peu élogieuses. En ce siècle de mondialisation et de vitesse, les peuples ont plus besoin d’œuvres que de guéguerre d’égo.

Tant que les œuvres de l’homme brilleront en nombre et en qualité pour le bonheur des guinéens, l’opposition peut être sûre d’être une pluie qui ne commencera à mouiller qu’en 2020.

Pr. Guillaume Hawing, Conférencier d’Honneur
.

Commentaires

commentaires

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE