Docteur Fran Morri T. SAMMOURAH

L’Ong Aguisav – La Voix des Sans Voix se fait le devoir patriotique d’attirer l’attention des uns et des autres sur un fait qui est entrain de produire au vu et au su de tous et de tout un chacun sans que personne n’y prenne garde, dans l’indifférence générale totale : l’Impunité.

L’impunité en Guinée, tout le monde en parle. Que ce soient les partis politiques de l’opposition, de la mouvance, le gouvernement, les membres de la société civile, les leaders d’opinion, les religieux, mêmes les simples citoyens et autres. Nous tous, nous en parlons, mais comment y mettre fin, cela intéresse peu de personnes.

C’est en Guinée que les gens se cachent derrière leur ethnie pour échapper à une poursuite judiciaire. C’est en Guinée seulement et nulle part dans la sous-région, que l’on assiste à de tel genre de dérapage. Au Sénégal Karim WADE le fils de l’ancien président Abdoulaye WADE est en prison, rien en a été, les sénégalais ont su garder leur sang-froid ; au Mali l’ex putschiste Capitaine SANOGO est incarcéré, les gens sont restés tranquilles bien que Capitaine soit d’une ethnie très importante au Mali. Ces africains sont-ils plus civilisés que nous ?

L’inquiétude de l’Ong Aguisav, c’est qu’en Guinée beaucoup d’affaires ayant trait aux crimes économiques et même aux crimes de sang sont classées parce que les présumés auteurs ont derrières eux leurs ethnies. Les hommes politiques sont de trop dans cet imbroglio politico ethnique. Quand la Justice poursuit un ressortissant du Foutah, c’est tous les peulhs qui se mobilisent pour le défendre au détriment des Lois de la république ; si un forestier, tous les forestiers se sentent concernés ; si un soussou, les soussous s’agitent…

Exemple : En parlant d’audits en Guinée, Cellou Dalein DIALLO et son parti communautaire l’Ufdg se sentent automatiquement concernés, même si le nom de Dalein n’est pas prononcé. Et ils se préparent en conséquence pour riposter et font tout pour intimider l’autorité judiciaire. Si Cellou Dalein était un homme honnête et patriote, il aurait dit la vérité à ses partisans pour qu’il se blanchisse lui-même devant la justice. Ce qui serait honorable pour lui et sa famille.

Le Massacre du 28 Septembre 2009, dès que l’on en parle, Dadis et ses parents forestiers se sentent visés. Maintenant l’ex putschiste est président d’un parti Fpdd et une coordination des comités de soutien pour le retour de Dadis est mise sur pied pour la coupe de la Coordination des Jeunes Forestiers (Cjf) avec leur slogan ’’Sans Dadis, pas d’élection en Forêt’’. Dadis est bien servi pour être immunisé contre la Justice comme Cellou Dalein DIALLO l’un des plus grands prédateurs du siècle. Dadis doit dire la vérité à ses parents pour que les exactions cessent à NZérékoré contre les autres ethnies.

Les deux (2) hommes viennent de se voir à Ouagadougou au Burkina Faso pour discuter quoi ? Sinon que dans le dos des victimes du 28 Septembre 2009. Environ 200 personnes furent abattues froidement. Plus de deux cent femmes furent violées au stade. Certaines furent kidnappées par les forces de sécurités et soumises à des abus sexuels et à des tortures des jours durant. Pauvres rescapés du massacre du 28 septembre mobilisez-vous contre ces 2 hommes, sans foi ni loi, pour mettre fin à leur ambition satanique pour le pouvoir.

En politique tout est possible. Comment Dalein peut rencontrer Dadis pour travailler ensemble ? Dalein a échappé à la mort au stade du 28 Septembre sous les griffes des nervis de Dadis par miracle. La rencontre des 2 desperados Dalein et Dadis inquiète sérieusement l’Ong Aguisav quant à l’avenir du dossier du massacre du 28 Septembre 2009, elle appelle à la vigilance et à la mobilisation autour de ce dossier du ’’28 Septembre 2009’’.

Car en Guinée, l’ethnie est la seule référence, et non la compétence et le projet de société d’un leader politique.

En Guinée, l’on pense que l’impunité, pour la bannir, c’est l’état seulement qui est concerné. Or pour mettre fin à l’impunité il faut que tout le monde s’implique à commencer par le simple citoyen jusqu’au chef de l’Etat. Les gens n’ont qu’à cesser de voir les choses à l’angle politico ethnique pour que justice soit rendue librement et sainement. Car l’impunité, si l’on n’y prend pas garde, désagrège l’Etat et fait éclater toute une Nation.

A bonne entendeur, Salut

Egalite – Patriotisme – Fraternité

 Conakry, le  22 Juin  2015

P/L’Ong Aguisav – la Voix des Sans Voix

Le  Président

Docteur Fran Morri T. SAMMOURAH

Contact: (+224) 664 339 780

 

Commentaires

commentaires

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE