Ousmane Boh Kaba

Nous avons parcouru du chemin depuis l’élection du Professeur Alpha Condé en décembre 2010. Grâce à son travail et à sa détermination, nous pouvons affirmer aujourd’hui que la Guinée est sur la bonne voie. Des progrès considérables ont été réalisés, tant au plan économique, social que politique. Notre pays a retrouvé l’espérance et l’envie d’avancer. Ce premier mandat du Professeur Alpha Condé a été le début visible de la transformation de notre pays.

Au plan économique, l’inflation en glissement annuel passe de 20,8 pour cent en décembre 2010 à 9 pour cent en décembre 2014, puis à 8,5 pour cent en mars 2015, place notre pays parmi les économies les plus dynamiques de la sous-région malgré la terrible épidémie à virus Ebola. L’intérêt que manifestent nos partenaires au développement ainsi que les investisseurs, est un signe important de confiance dans la vitalité retrouvée de notre pays.

Les réalisations concrètes, aussi bien en zone urbaine qu’en milieu rural ne font que confirmer la bonne santé de notre économie. Plusieurs localités ont été électrifiées grâce au programme national d’électrification dont l’objectif est de faciliter l’accès de la majorité de nos ménages à l’électricité.

Dans ce sens, d’importants investissements ont été réalisés et sont en cours, notamment dans le domaine hydroélectrique avec la construction du barrage et la centrale de Kaléta, chantier phare du quinquennat et prochainement celui de Souapitty.

L’accès à l’eau potable a été possible grâce à la construction de nouveaux forages industriels, de stations de traitement d’eau avec un impact cumulé de plus de 35 000 mètres cubes par jour.

La production agricole est en hausse, le prix du riz se stabilise et les importations en baisse. En particulier, l’accroissement de la production de riz local, fort apprécié par les Guinéens pour sa saveur incomparable, a sensiblement réduit les importations de riz asiatique. L’appui gouvernemental aux campagnes agricoles a mis un terme aux périodes de soudure. Il renforce ainsi la sécurité alimentaire en Guinée.

La réhabilitation de 150 kilomètres de routes, la construction de 5 098 classes qui a permis de porter le taux d’inscription en primaire à 88 pour cent, de 400 salles de classe, la réhabilitation, le rééquipement et la mise aux normes de nombreux hôpitaux généraux et de de centres de santé, ainsi que la construction de logements sociaux, sont autant de réalisations qui permettent d’améliorer les conditions de vie de nos populations. A cet égard, de nombreux chantiers ont été livrés tels que le centre Mères et Enfants de Coronthie en mars 2014 ou encore la Cité Plazza Diamant sur le plateau de Kipé en février 2015.

Conformément aux engagements qu’il a pris d’améliorer le pouvoir d’achat de nos concitoyens, le professeur Alpha Condé a procédé à la revalorisation des salaires des fonctionnaires et à la mise en place du Salaire Minimum Interprofessionnel Garanti (SMIG). Il a également procédé à la hausse continue, depuis 2011, des prix d’achat des produits de nos parents paysans.

Au plan institutionnel, le Professeur Alpha Condé a procédé à la mise en place et au renforcement de nos Institutions : La Cour constitutionnelle, l’Assemblée nationale, le Conseil Economique et Social (CES), la Haute Autorité de la Communication (HAC), la CENI, l’Institution nationale des Droits humains (INDH), le Médiateur de la République et le Haut Conseil des Collectivités Locales (HCCL). Nous devons être particulièrement fiers de cette évolution en moins de cinq ans malgré les nombreuses turbulences politiques et sanitaires.

Notre système judiciaire est désormais sur les rails grâce aux réformes engagées par le Gouvernement et à l’amélioration des conditions de travail des magistrats. Aujourd’hui, notre pays est capable de garantir à tous une justice équitable et de respecter les exigences de la justice internationale en matière de procédures judiciaires et de jugement.

Le second mandat du Professeur Alpha Condé sera certainement celui de la jeunesse et des femmes.

Les actions déployées pour renforcer la sécurité des populations portent leurs fruits. La quiétude est revenue. Nous devons continuer de combattre, sans relâche, les poches résiduelles d’insécurité.

Nos bonnes relations avec les institutions de Bretton Woods attestent de la qualité de cette nouvelle image que la Guinée donne au monde. Notre pays est de retour sur la scène internationale. Sa voix compte à nouveau et sa signature est respectée.

La satisfaction des besoins fondamentaux des populations est-elle le seul critère d’évaluation d’un système politique ? Souvenez-vous de l’état du pays cinq ans auparavant…et cinq ans plus tard. Nous devrions nous réjouir d’avoir un président qui tient parole.

Pour ma part, je voterai pour lui lors des prochaines élections. Et vous ?

Ousmane Boh Kaba

Commentaires

commentaires

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE