Les Grecs ont inventé la Démocratie et le Théâtre ; par leur vote démocratique de ce 5 juillet 2015, ils sont en passe d’inventer le remède contre l’austérité économique, panacée et pensée unique contre les aléas dévastateurs du capitalisme décadent.

Petit rappel historique : Selon la mythologie grecque, Europe, une bellissime femme phénicienne attira le Tout-Puissant Dieu Zeus. Pour contourner la jalousie de sa femme Hera, Zeus se métamorphosa en un ravissant taureau blanc, fraya son chemin jusqu’à Europe qu’il enleva et transporta en Crète où ils s’unirent et eurent un fils : Minos.

Face à la furia du tout économique baigné dans l’austérité, les Grecs se sont souvenus de ce passé historique et tentent aujourd’hui d’emporter ‘’Europe’’ même si celle-ci est devenue moins belle et plus agressive.

En votant par référendum contre le plan européen par plus de 61%, les Grecs ont réveillé en moi deux vérités que je cherche pourtant à refouler car impuissant, je préfère les cacher sous mon cortex cérébral:

  1. Contre les technocrates autoproclamés et des politiques qui oublient qu’ils sont en mission de leurs peuples, les Grecs ont rappelé que les institutions sont créées par les peuples et pour les peuples ;
  2. La quête permanente et la défense de la Dignité des humains et des peuples ne recule devant aucun danger, fut-il mortel ;

Ce qui se joue actuellement en Europe n’est ni plus, ni moins que la version occidentale du fameux Programme d’Ajustement Structurel (PAS) que l’on a abattu sur les pays africains dans les années 1980 et qui s’est traduit par le démantèlement systématique des jeunes états (licenciement de cadres bien formés, privatisation de tout,  suprématie de la spéculation).

Je me souviens très bien avoir eu, en 1985 au siège de la Banque mondiale à Washington, une chaude discussion avec les prophètes économiques d’alors, qui nous expliquaient qu’un programme unique (PAS) pouvait soigner tous les pays africains et que le monde était un grand marché dans lequel chaque pays vendait ses produits aux autres. J’avais rétorqué en disant qu’en tant que médecin, je savais parfaitement qu’il s’agit toujours de soigner des malades et non des maladies.

Depuis le premier choc pétrolier, l’Europe court derrière une hypothétique croissance et une impossible réduction du chômage, devenues totalement un mirage.

Créer une belle Union politique sans une intégration totalement économique, c’est créer la discorde entre les peuples et les gouvernements. Ils sont 28 états dirigés par deux états dans une union censée être égalitaire. C’est pourquoi la Grèce doit s’attendre à des représailles après son ‘’NON’’.

En tant que Guinéen, je sais depuis 1958 comment les ‘’maîtres’’ réagissent quand on dit NON à la colonisation et OUI à la Dignité et à la liberté.

Et puisque j’aime sincèrement l’Europe en tant que berceau de la science, de la démocratie et de la liberté, je formule d’ardents vœux pour que le ‘’phénomène Grec’’ réveille le vieux continent afin qu’il fasse sa toilette et laboure de nouvelles prairies pour le bien de l’humanité car nous sommes tous sur un lopin de l’univers qui s’appelle Terre.

Ne me posez pas de questions au sujet de l’Union Africaine, son tour arrivera, aujourd’hui c’est Zeus et Europe.

Dr Morissanda Kouyaté

Directeur Exécutif du Comité Inter-Africain (IAC)

Addis Abéba, Ethiopie

morissanda@yahoo.fr

 

 

 

Commentaires

commentaires

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE