Un (01) mort et deux (02) blessés, c’est le bilan de la tentative d’évasion de détenus qui s’est produite, vendredi, 13 novembre 2015, à la Maison d’Arrêt de la préfecture de Siguiri, rapporte le correspondant de l’AGP dans la localité.

Selon le juge de Paix de Siguiri, Abdoulaye Conté, «aucun détenu n’a puis s’évader et cela grâce à la promptitude de la garde pénitentiaire et l’appui instantané des jeunes de la localité».

Des témoignages recueillis sur les lieux, «cette tentative serait motivée par le décès d’un détenu survenu tôt le matin dans la Prison. Un moment de compassion et les autres détenus ont voulu mettre à profit cette situation pour s’évader, estimant que l’attention de la garde pénitentiaire serait détournée par la gestion de ce corps. Ainsi, par les moyens qu’ils se sont créés, certains d’entre eux ont puis atteindre la toiture et ont tenté de se créer une ouverture. Mais ce calcul n’aura été qu’une simple ironie, car les premiers bruits émis par les feuilles de tôle ont suffi pour alerter la garde pénitentiaire, de même que la famille avoisinante».

A ces deux niveaux, la réplique sera de mise avec des tirs d’intimidation à l’arme de guerre et des jets de pierres qui finirons à dissuader les velléités, d’où l’échec de cette tentative.

Par ailleurs, si aucun détenu n’a puis s’évader sur les 219 incarcérés dans cette prison, l’on déplore cependant le bilan d’un mort et de deux blessés parmi ces derniers.

En attendant de situer les causes et les responsabilités de ces trois cas malheureux, le juge de Paix, Abdoulaye Conté a  ordonné le transfert de 83 détenus à la Maison d’Arrêt de Kankan, pour des raisons de sécurité.

Les deux blessés ont été admis à l’Hôpital préfectoral de Siguiri, afin qu’ils reçoivent des soins.

AGP

Commentaires

commentaires

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE