Le DCF ouvre les travaux

Comment optimiser la passation des marchés  publics en Guinée ? L’Autorité de régulation des marchés publics (ARMP) l’a enseigné aux Personnes Responsables des Marchés publics (PRMP) la semaine dernière. Il s’agissait en fait de parler de l’importance de la planification des marchés publics et les enjeux du respect des délais impartis dans les différentes étapes d’un plan de passation.  Grosso modo, expliquer sur quoi porte  la planification des marchés publics en vue d’une meilleure gestion des dépenses et d’un suivi régulier  de la passation des marchés publics.

Il faut savoir que l’intégration de la fonction de passation de marchés dans le processus de gestion des finances publiques est un des principes fondamentaux permettant d’assurer la bonne utilisation des deniers publics. Deux outils   sont essentiels à cette formalisation à savoir : le plan annuel de passation des marchés publics et l’avis général de passation des marchés publics. Il apparait ainsi comme un chronogramme de suivi des activités de l’autorité Contractante et un outil de programmation permettant en outre d’actualiser dans les temps, la séquence de réalisation desdites activités.

Aussi, cette planification doit être en phase avec le calendrier d’exécution budgétaire. Et l’avis général de passation des marchés publics est un document qui recense de manière indicative l’ensemble des marchés publics que l’autorité Contractante prévoit de passer durant l’exercice budgétaire et ce, afin d’alerter les candidats potentiels  suffisamment à l’ avance sur les caractéristiques essentielles des marchés de travaux, biens et services, qu’elles entendent passer dans l’année et dont les montants égalent ou dépassent les seuils de passation des marchés publics.

Autres éléments, ce sont les différentes phases d’un plan de passation des marchés publics  à savoir l’identification, la préparation, la passation et l’exécution.

une vue des PRMPAu finish, le plan de passation des marchés publics constitue un tableau de bord aussi bien pour les ordonnateurs, les administrateurs de crédits, les Chefs Comptables, les Chefs matériels que les Personnes Responsables de la Passation des marchés. Et  le respect de son application devrait améliorer considérablement l’exécution du Budget de l’état et promouvoir la bonne gouvernance économique.

La formation de tous les acteurs de la commande publique est au cœur des préoccupations de l’Autorité de Régulation des Marchés publics. L’objectif est de faire appliquer la réforme du code de marchés publics, à travers une saine réglementation. A ce titre, la remise à niveau des PRMP (personnes responsables des marchés publics) sera sanctionnée par un satisfecit digne du nom. Celles qui ne seront pas admises bénéficieront de cours de rattrapage ou tout simplement remplacées.

El. Mohamed Koula Diallo pour guinee7.com

Commentaires

commentaires

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE