Le mandat du président du Haut Conseil des Maliens de Guinée, Aliou Traoré expire ce 15 mars. Ce qui du coup va donner lieu à la tenue de nouvelles élections, auxquelles il est d’ailleurs candidat. Face à lui, il y aura Mohamed Sidibé, homme d’affaires, demeuré longtemps dans l’ombre de l’ancien président des Maliens de l’étranger, Chérif Haidara. Le face-à-face Aliou Traoré-Mohamed Sidibé longtemps attendu,  aura bel et bien lieu. Et les deux camps s’y préparent déjà d’ailleurs.

Comme s’ils étaient pressés d’en découdre, les deux états majors constitués, il y a près d’un mois, se sont lancés dans une   campagne avant la lettre. Cette pêche aux électeurs se fait à travers le porte-à-porte, dans une première phase. Car il faut aller au contact des électeurs, constitués de Maliens résidents principalement dans la capitale, pour les convaincre à adhérer à son programme. Même s’il y a un nombre marginal établi dans des provinces intérieures de la Guinée, notamment dans les zones minières. Comme dans la localité de  Banankory, en Haute Guinée. En tout, le nombre d’électeurs ne pourrait pas excéder les 3000, selon nos informations. Il s’agit d’une élection dont le principal enjeu va porter sur la réhabilitation de l’antenne du Haut Conseil des Maliens de Guinée. Une structure qui a pris du plomb dans l’aile, avec la démission de l’essentiel des membres du bureau sortant. Aliou Traoré dont le slogan de campagne est « un coup seulement », pourra-t-il relever le défi, qui est celui de rempiler pour un second mandat ? Attendons de voir.

Mamady Kéita in Le Démocrate, partenaire de guinee7.com

Print Friendly

Commentaires

commentaires

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE