À 18 ans, la fille de Katoucha s’affirme aujourd’hui sur le podium de Roland Mouret comme une digne héritière de sa mère, muse de Saint Laurent disparue en 2008.

Un visage étrangement familier ouvre le défilé printemps-été 2017 de Roland Mouret ce dimanche 2 octobre 2016. Le regard félin ombragé par des boucles brunes, le front haut et les lèvres pulpeuses, la jeune Aiden Curtiss ressemble à sa mère, la célèbre Katoucha Niane. Surnommé la « princesse peule », le top d’origine guinéenne était l’une des muses du créateur Yves Saint Laurent dans les années 1980, se battait contre la pratique de l’excision, avant de disparaître tragiquement à 47 ans en 2008. Laissant derrière elle trois enfants, dont sa fille Aiden alors âgée de 10 ans.

Huit ans plus tard, cette dernière s’affirme aujourd’hui comme la digne héritière de sa mère en foulant son premier podium parisien. Avec le même port altier que Katoucha, Aiden Curtiss se consacre désormais au mannequinat du haut de son 1,80 m. Tout en continuant d’évoluer dans le monde de la musique où elle se produit sous le pseudonyme de Lumacid. À 18 ans, la jeune femme, qui fait des études de joaillerie dans une université new-yorkaise, est déjà signée par l’agence Next Models. Connaissant le goût de l’industrie de la mode et de la beauté pour les filles de, on devrait rapidement recroiser le visage familier de cette touche-à-tout prédestinée.

Source : Le Figaro

Commentaires

commentaires

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE