Faranah- La colère des enseignants contractuels et communautaires de l’Etat évoluant dans la préfecture de Faranah est montée d’un cran, mercredi, 04 janvier 2017, rapporte l’AGP dans la localité.

Il s’agit des enseignants contractuels et communautaires non admis au concours de recrutement des nouveaux agents à la Fonction Publique au compte de l’Education, exercice 2016.

Ce mercredi, ces enseignants manifestants ont cadenassé les deux portails des rentrées principales de l’Inspection Régionale de l’Education (IRE) de Faranah, une manière pour eux de se faire entendre par les autorités supérieures.

Selon les porte-paroles de ces enseignants contractuels, Sidiki Keita et Laye Samoura, il y a cinq (05) ans qu’ils exercent sur le terrain, ajoutant que ce concours était pour eux un espoir pour être pris en charge par l’Administration publique.

‘‘Malheureusement, sur les 64 enseignants contractuels et communautaires de Faranah, seulement quatre d’entre nous ont réussi à cette épreuve. Voilà pourquoi nous sommes là pour réclamer notre droit’’, ont-ils martelé.

Informé de la situation, l’intérimaire de l’inspecteur régional de l’Education de Faranah, Fodé Bangaly Condé a eu une rencontre avec ce groupe d’enseignants pour une sortie de crise, à la suite de laquelle une délégation des manifestants a été reçue par le préfet de la localité, Alpha Oumar Keita, qui a demandé le calme, afin d’en savoir plus sur ce dossier. Après cet entretien, un calme précaire est revenu dans la cité.

Source : AGP

Commentaires

commentaires

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE