le président de Chinalco, M. Ge Honglin et le ministre des Mines, M. Abdoulaye Magassouba sous l'oeil admiratif du Président Condé après l'accords sur Simandou (archives)

Information guinee7.com. Un accord passé entre la Soguipami (Société guinéenne du patrimoine minier) et Chinalco permet à cette entreprise chinoise d’exploiter deux blocs de la bauxite de Boffa rétrocédée à la Guinée par BHP en 2012. Les Chinois suite à cet accord conclu entre les deux parties lors de la dernière visite du président Alpha Condé en Chine, s’engagent à produire dans un premier temps 12 millions de tonnes de bauxite, puis 40 millions tonnes avant de produire 4 millions de tonnes d’aluminium après 5 ans d’exploitation.

Selon nos informations, une équipe de Chinalco est attendue à Conakry en fin de cette semaine pour faire toutes les études du projet. Après ces études, l’entreprise chinoise présentera l’étude de faisabilité du projet.

Pour rappel, c’est par un décret que le président Alpha Condé a autorisé la mise à la disposition de la Soguipami des blocs de bauxite de Boffa, en mars dernier.
Précédemment détenus par BHP Billiton qui les a rendus suite à la baisse des prix de la matière et au désintérêt du groupe pour la filière, ces blocks ont fait l’objet de plusieurs mises en vente infructueuses.

On se rappelle que suite à un appel d’offres organisé par le cabinet international Orrick un consortium chinois associé à un groupe de Guinéens dont l’homme d’affaire Thierno Madiou Barry alias Barry Angola de la société maison Kebo, le ministre du tourisme d’alors Moussa Condé, Saloum Cissé, tous membres du parti au pouvoir, s’était offert les mines. Le ministre des Mines de l’époque, Kerfalla Yansané avait demandé à ce groupe de “rembourser les 1,5 millions de dollars de dépôt des candidats non sélectionnés”. Sans succès.

Entretemps, Huafei Mining Group, représenté en Guinée par un certain Mamadi Alex Diallo, un proche du président Condé dénonce les ‘‘manœuvres’’ qui ont permis à la Maison Kebo de s’octroyer les mines avant de demander à les avoir, coûte que coûte. Pour mettre fin à cette guerre d’intérêts entre proches que le président de la République prit un décret pour mettre les mines dans l’escarcelle de la Soguipami qui, aujourd’hui a trouvé un partenaire sérieux qu’est Chinalco qui exploitera les mines à travers sa filiale Chalco.
Chalco est le premier producteur chinois d’alumine et numéro deux mondial dans l’alumine, son actionnaire majoritaire est Chinalco. Il est coté à Hong Kong et à New York. Son chiffre d’affaires a atteint 123,44 milliards de yuans (17,4 milliards d’euros) en 2015, pour une marge brute de 2,52 milliards de yuans.

Après avoir pris le contrôle des mines de fer de Simandou au sud de la Guinée, Chinalco par les mines de Boffa, s’installe dans la bauxite guinéenne.

Ibrahima S. Traoré pour guinee7.com

Commentaires

commentaires

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE