Le groupe parlementaire de la majorité présidentielle à l’Assemblée Nationale a organisé une conférence de presse ce lundi 9 janvier 2017, dans la salle Mohamed Koula Diallo de la Maison de la presse. Prenant la parole, le président du groupe parlementaire de la majorité présidentielle, l’honorable Amadou Damaro Camara a rappelé : ‘‘Quand un député a un projet de loi, il a le droit de retirer la disposition qui ne lui convient pas, d’amender les dispositions qui sont à amender ou de réécrire des nouvelles dispositions. C’est dans ce cadre que nous avions proposé un scrutin mixte à la place de la proportionnelle intégrale. La proportionnelle intégrale à certainement l’avantage de la représentativité, mais à l’inconvénient de la versatilité, donc de l’instabilité. Le scrutin de majorité à l’avantage de la stabilité et de l’homogénéité mais l’inconvénient de l’exclusion de la bonne frange de l’électorat.’’

15967240_1893779060855570_1467706569_o

Par ailleurs, l’honorable Damaro affirme avoir retiré les dispositions d’amendement du nouveau projet du code électoral ‘‘nous avions proposé à ce qu’on ait un scrutin mixte qui garantit la stabilité à la majorité et la représentativité des autres partis qui ne sont pas majoritaires. C’est ce qui a créé des problèmes au sein de l’opposition et pour donc maintenir la paix, le groupe parlementaire, la majorité présidentielle a décidé de retirer son projet d’amendement du projet du nouveau code électoral. Convaincu que la loi étant dynamique un jour une Assemblée reviendra pour améliorer le code électoral dans le sens que nous voulons aujourd’hui. Comme ça pose une polémique, nous le retirons et le gardons’’, a-t-il conclu.

Bhoye Barry pour guinee7.com

Commentaires

commentaires

Pub Appli guinee7 Long

1 commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE