Dans une conférence de presse tenue ce lundi 9 janvier 2017 dans la salle Mohamed Koula Diallo de la Maison de presse à Coleyah dans la commune de Matam, le reggaeman guinéen, Elie Kamano affirme que si toutefois les candidatures indépendantes sont supprimées, il fera ‘‘des choses’’ pour empêcher les Guinéens de dormir : ‘‘Ils avaient commencé à menacer de supprimer les candidatures indépendantes. Je suis venu assister à cette conférence de presse pour dire que si l’Etat ou les députés de la mouvance s’hasardent à supprimer les candidatures indépendantes, je vais descendre dans la rue. Et cette fois-ci ça va être pire que la fois dernière où ils ont voulu m’arrêter à l’UNICEF. Je préviendrai tous les Guinéens, toute la jeunesse de Matoto de sortir sur la rue. Je ferais les choses pour empêcher les Guinéens de dormir dans ce pays. Je peux le faire, en appelant les gens dans la rue et je demanderai que les candidatures indépendantes soient acceptées et reconnues.’’

le pacifisme ne marche pas dans ce pays

Le candidat à la Mairie de Matoto dit que ‘‘le pacifisme ne marche pas dans ce pays. Il faut commencer des actes dans ce pays, je ne dirai pas violents dans la violence, mais actes concrets, descendre sur le terrain et qu’on comprenne qu’on a une capacité de mobilisation qui peux faire reculer les autorités. On marchera tant que nous ne serons pas satisfaits. C’est comme ça, ça se passe dans les autres pays’’.

Parlant du projet du code électoral non voté par les députés, Elie répond : ‘‘vous savez ? On est dans un pays où, ce qui arrange les gens au pouvoir ça passe sans problème. Mais ce qui est dramatique, c’est les gens qui se sont mis à l’école d’Alpha Condé c’est-à-dire les opposants qui se sont inscrits gratuitement. Eux ils ont trahi le peuple de Guinée. Quand on prend Cellou Dalein Diallo qui est aujourd’hui l’un des plus grands mobilisateurs de l’opposition accepte de participer avec Alpha Condé sur certains points. Je lui avais dit dans la lettre que je lui ai adressée, les gens m’ont qualifié de fou. Je lui ai dit, quand Alpha se rallie  tu acceptes, quand le gouvernement se rallie tu acceptes, or on ne peut pas combattre le diable dehors et l’accepter à l’intérieur.’’

Bhoye Barry pour guineee7.com 

Print Friendly

Commentaires

commentaires

Pub Appli guinee7 Long

6 COMMENTAIRES

  1. le pire est que ce monsieur est le prototype des hommes politiques guineens .En quelques mots des gens comme lui prennent la population en otages et chante le pouvoir .Ni fois ni sentiments,egoiste ,méchant inculte et méprisant vis à vis des guineens si ce n’est pas en guinée comment qq comme Elie Kamano qui a été condamné à des années de prison au senegal peut prétendre à un mandat électif.Je suis désolé d’être long mais face à ces genres d’insolences impossible de se retenir.

  2. Mon cher Elie,
    C’est mieux pour toi de continué a chanter et nous allons dansés tes belles melodies. Ta façon de reagir peut t’attirer des foudres. La politique, c’est aussi une arme, quand tu ne sais l’utilisé, ta propre cartouche revient contre toi. La politique, on l’apprend avant de l’exercer. C’est mieux pour toi d’etre un reaggeaman engagé que d’etre un apprentit politicien. Tes chansons nous eveillent et ta politique nous reveille.

LAISSER UN COMMENTAIRE