5 février 2016/5 février 2017, il y a un an, Elhadj Mohamed Koula Diallo, a été assassiné au siège de l’UFDG. Pour commémorer ce triste événement, une prière lui a été dite ce 5 février, à la mosquée d’Almamya à Kaloum.

Peu après quelques minutes de la prière de 14 heures, un nombre important de religieux a entamé la lecture du saint Coran, tout en implorant Dieu pour le repos de l’âme de l’illustre disparu, Mohamed koula Diallo. Etaient présents à cette cérémonie de lecture, des journalistes et certains hommes politiques dont M. Bah Oury et Dr Fodé oussou Fofana.

elaj mohamed koula4

Après les prières,  Dr Fodé Oussou Fofana, vice-président de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée, a déclaré: ‘’Nous considérons que c’est inacceptable qu’une année après qu’on soit incapable d’identifier celui qui a tué Mamadou Koula Diallo. Il faut que la justice puisse réconcilier ce qui s’est passé aux abords de l’UFDG pour qu’on mette la main sur l’auteur de ce crime. Nous nous connaissons particulièrement Koula, qui était avec nous à chaque Assemblée Générale. Donc, c’est un cri de cœur que je demande aujourd’hui afin que justice soit faite pour Koula.’’

Il ajoute: ‘‘nous savons que dans ce pays, il y a eu beaucoup d’assassinats. Quand je pense à Madame Boiro ; à Diaouné et Mohamed Ghuissen qui sont restés comme ça sans que la justice ne puisse mettre main sur les assassins, ce n’est pas normale…il faut que dans notre pays cette injustice-là cesse, et que les assassins soient recherchés et mis à la disposition des autorités ‘’ a-t-il dit, avant de promettre qu’il prendra part à la marche du 6 février que les journalistes organisent pour réclamer justice dans cette l’affaire de Mohamed Koula.

elaj mohamed koula1

De son coté, Bah Oury, Vice-président exclu de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée, estime que: ‘’La mort de Mamadou koula était accidentelle. Parce que ce n’était pas lui qu’on visait. La balle m’était destinée. Dieu a voulu que je sois vivant et que lui ne soit plus de ce monde.‘’

Avant de rappeler : ‘’ça fait un an que je me suis occupé de cette affaire pour de multiples raisons. D’abord, je suis directement impliqué. Ensuite, j’ai affronté cette année une conspiration du silence. Il y a beaucoup de gens qui avaient, dès le jour de la mort de Koula, dit que Bah Oury était venu avec une arme et qui avait tué Koula. Donc, c’était important pour moi que la justice s’implique afin que la vérité soit dite dans cette affaire. Depuis lors, il y a des avancées même si la justice n’a pas encore terminé. Mais, j’estime que les instructions ont été faites.’’

Pour tout dire, ‘‘ce qui doit être recherché dans cette affaire, c’est la vérité. Et, c’est à travers cela que la mémoire de Koula aura été honorée. C’est grâce à sa mort que la justice guinéenne a connu beaucoup de stigmates et de méthodes. Cette solidarité à l’encontre de Mohamed koula, c’est une solidarité vis-à-vis de toute personne victime. Surtout, des journalistes qui se retrouvent dans des situations, où ils ne peuvent pas attendre qu’il y ait des évènements de ce genre ‘’ a martelé Bah Oury, avant d’encourager la société civile d’aller jusqu’au bout pour que toute la vérité soit dite dans l’affaire koula.

Cette cérémonie de lecture de coran se déroule à la veille d’une marche blanche prévue par les journalistes.

Ismael sylla pour Guinee7.com

Commentaires

commentaires

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE