C’est dans l’objectif de reformer le secteur de l’orpaillage, que s’est ténu ce Lundi 6 février 2017 à la Maison des jeunes de Kankan, en présence du Président de la République, Alpha Condé et des membres de son gouvernement, la journée nationale des orpailleurs, organisée par le ministère des Mines et de la Géologie.

Cette journée a regroupé les différentes associations d’orpailleurs venues de toute la Haute-Guinée dont les présidents ont à travers leurs discours respectifs, cité les inconvénients de la pratique clandestine de l’extraction de l’or tant  sur l’environnement que sur les exploitants eux-mêmes. Ils ont par ailleurs  tous remercié le Président et son gouvernement d’avoir pris cette initiative.

journée orpailleur

Le Président de la République dans on allocution a exhorté les orpailleurs à tenir des engagements sur les différentes mesures qui vont être prises dans cette réforme: “vous-mêmes vous avez montré ce que vous faites aujourd’hui et qui détruit la nature. Donc vous devez vous engager à arrêter ces pratiques et avoir une manière moderne d’exploitation de l’or ; vous devez vous engager à ne plus utiliser les produits chimiques, à ne plus détruire l’environnement et aussi vous devez vous organiser pour lutter contre l’orpaillage clandestin. “

“Si vous vous engagez à ce que l’orpaillage soit organisé comme les autres métiers, c’est-à-dire en ayant vos cartes de membres, car seul les gens qui l’ont sont des orpailleurs. Le gouvernement est décidé à vous accompagner financièrement, à vous équiper, à créer une brigade pour assurer la sécurité, mais je ne veux plus d’orpaillage clandestin“, a insisté le chef de l’Etat.

journée orpailleur2

Parlant du contexte de cette reforme et l’importance de cette pratique, M. Abdoulaye Magassouba, ministre des Mines et de la Géologie, a estimé que, “cette journée est une étape majeure dans la mise en œuvre de la vision du président de faire de l’exploitation minière artisanale un véritable levier de développement socio-économique. L’objectif étant de garantir l’épanouissement des exploitants, des communautés tout en assurant la préservation de l’environnement. Ce secteur est très important puisqu’en 2016, l’orpaillage a permis à la Guinée d’engranger 304 000 000 dollars comme recette d’exportation en devise“

“Aujourd’hui nous avons l’élément fondamental, ce pacte entres les orpailleurs et l’Etat guinéen qui veut un système d’orpaillage plus responsable, bénéfique non seulement pour les orpailleurs, mais aussi à l’économie interne de la Guinée“, a-t-il conclu.

journée orpailleur3

A la clôture de cette journée, M. Tidiane Koita, vice-président des orpailleurs de Guinée a révélé : “durant cette journée, 80% de nos attentes ont été comblées. Et comme c’est un début, nous avons encore l’espoir que tout sera comblé prochainement. Nous avons pris nos dispositions que nous allons ajouter à celles déjà prises. Nous allons nous organiser, ce qui commencera par le bureau national de Conakry ; dans les préfectures nous avons mis des antennes en place. Les préfectures ont mis leurs représentants dans les villages et même dans les mines pour que l’organisation ne s’arrête pas uniquement que sur Conakry. Aujourd’hui le Président a promis de nous accompagner sur le plan sécuritaire surtout lors du transport des fonds à Conakry“.

Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com

Commentaires

commentaires

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE