Perdu, Donald Trump ne sait pas s’il vaut mieux avoir un dollar...

Perdu, Donald Trump ne sait pas s’il vaut mieux avoir un dollar faible ou fort : on se moque de lui sur les réseaux sociaux

Le nouveau président américain a demandé à l’un de ses conseillers si le mieux pour les Etats-Unis était d’avoir une monnaie forte ou une faible.

Dollar fort ? Dollar faible ? Donald Trump semble complètement perdu sur la meilleure décision à prendre pour son pays. Au point qu’il a appelé, en pleine nuit, l’un de ses conseillers, Mike Flynn, à trois heures du matin.

Il lui a demandé quelles seraient les conséquences d’une augmentation ou d’une baisse de la valeur de la monnaie nationale pour l’économie américaine. Sauf que Mike Flynn est loin d’être un expert en la matière. Ancien général de l’armée, il est un des conseillers à la sécurité nationale du nouveau président, rapporte Le Huffington Post.
Mike Flynn n’a pas hésité à reconnaître qu’il ne savait pas conseiller le président sur un tel sujet.

Twitter se moque

Une anecdote largement moquée sur les réseaux sociaux.

“Trump a appelé le général Flynn (??) à 3 heures du matin pour lui demander si le mieux pour l’économie est un dollar fort ou un dollar faible. Que Dieu nous aide” a tweeté un ancien porte-parole de Barack Obama, Tommy Vietor.

Mais l’anecdote ne fait pas qu’amuser les internautes, elle inquiète aussi en haut lieu. Eliot Cohen, membre du département d’Etat de George W. Bush raconte “ne jamais avoir vu cela. Je pense que cela montre que le président n’est pas sain mentalement”.
La presse vient en aide à Trump

Beau joueur, le quotidien britannique The Independant vient à la rescousse du président américain, et lui donne quelques pistes pour répondre à sa question. Un dollar fort signifie qu’un voyage à l’étranger coûte moins cher, et que le pouvoir d’achat des Américains à l’étranger est plus important, idem pour les entreprises. Les importations deviennent donc moins cher pour le pays. Par exemple, si le dollar augmente, le prix d’importation d’une voiture européenne, calculé en euros, sera moins élevé du fait du taux de conversion.
Mais un dollar fort a tendance à freiner le tourisme, car les étrangers arrivant aux Etats-Unis ont un pouvoir d’achat moins important. Même conséquence pour les exportateurs, dont les marchandises se vendent plus cher à l’étranger. À Donald Trump de trancher !

Source : M6

Print Friendly

Commentaires

commentaires

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE