C’est sous la présidence d’honneur du ministre du Budget, Mohamed Lamine Doumbouya  que le directeur national des impôts, Aboubacar Makhissa Camara, a exposé, ce vendredi 10 février 2017 son bilan de l’exercice 2016 dont les résultats dépassent nettement les objectifs prédéfinis. En effet, la direction nationale des impôts a réalisé au cours de 2016 a engrangé  4.527.570.168.000 GNF sur une prévision de 4.455.098.522.000GNF. Soit un taux de réalisation de 102%.  Le dépassement est de l’ordre de 72.471.646.000GNF.

Dans son intervention le directeur national des impôts a mis l’occasion à profit pour ‘‘saluer la clairvoyance du chef de l’Etat, Pr Alpha Condé et son engagement pour le développement socioéconomique de la Guinée. Ainsi que le ministre du Budget qui ne ménage aucun effort pour la réussite des reformes de l’administration fiscale’’.

Quid de cette année ? ‘’L’objectif s’inscrit dans une démarche de modernisation de l’administration fiscale. A ce titre, la prévision de l’exercice 2017 est fixée par la loi de finance à 5 mille milliards et demi, soit un accroissement par rapport à 2016. La prévision de janvier 2017, a été atteinte à hauteur de 110%’’, déclare-t-il.

Avant de souligner que ‘’la direction nationale des Impôts a enregistré des progrès notables. Notamment la mise en œuvre des mesures relatives au droit de timbre sur les véhicules d’occasion à l’importation, concrétisées par l’ouverture d’un guichet de banque en vue d’une meilleure sécurisation des recettes. Les nouvelles taxes dans le secteur de téléphonie ont aussi été innovées. La mise en œuvre de la politique de sensibilisation et d’information des usagers en collaboration avec la cellule de communication du ministère du Budget’’.

Face aux exploits de la direction nationale des impôts, le ministre du Budget n’est pas resté indiffèrent : ‘’Je voudrais vous remercier pour les résultats obtenus au titre de l’année 2016. Je sais que ça été très difficile. Les reformes ont été très dures. A un moment donné, il y avait eu beaucoup d’incompréhensions, mais finalement nous sommes parvenus à aboutir à des résultats. Nous y sommes parvenus parce que nous avons pu avoir une direction qui avance dans un sens unique. Et, les choses semblent aller dans le bons sens, étant donné que la productivité dans le travail s’obtient.’’

‘‘Au-delà de la tenue des états généraux des impôts et le premier forum économique sur la mobilisation des recettes, il y a eu beaucoup de reformes. Certainement on ne peut pas dire que la direction nationale des impôts a atteint le niveau de la douane. Parce qu’elle a commencé ses reformes très longtemps et elle a une structure beaucoup avancée. Mais, vous êtes aussi sur la bonne voie’’, s’est réjoui le ministre du Budget.

Il rappelle qu’ ‘‘il fut un moment, quand on voyait cette direction nationale des impôts, on avait l’impression qu’en réalité, c’était un marché. Donc progressivement, les choses s’améliorent. Les esprits se posent et on voit que les conditions de travail progressent’’.

Au cours de cette année ‘’nous allons investir beaucoup dans l’informatisation pour l’amélioration de la traçabilité des opérations fiscales. Ce qui est important et, en tout cas cette année, le mot d’ordre pour mon ministère, c’est la transparence budgétaire. Quand je parle de budget, je parle du volet dépense et recette. Nous allons tout faire cette année pour réformer la traçabilité de nos différentes opérations. C’est quelque chose qui tient à cœur le président de la République. La lutte contre la corruption, la déperdition ou l’appropriation anormale des biens de l’Etat. Donc nous devons investir pour informatiser tous nos circuits‘’, annonce le ministre.

La cérémonie s’est achevée par une visite guidée d’une nouvelle salle informatisée dans le cadre du renforcement des capacités des cadres dans le domaine informatique.

Mais avant, N’Fa Keita, premier responsable de la section syndicale, après avoir présenté les meilleurs vœux de l’année 2017 à l’ensemble des employés de la direction nationale des impôts ainsi qu’à son directeur, assure que: ‘’Les nouvelles restructurations de la direction nationale des Impôts et les réformes fiscales entreprises au cours de ces dernières années nous permettront sans nul doute d’atteindre les objectifs pour l’année 2017 qui se chiffre à 5 568 367 000 FG.’’

Il espère cependant que ‘‘les reformes qui iront dans l’amélioration des conditions de vie des travailleurs de l’administration fiscale’’.

Ismaël Sylla pour Guinée7.com

Print Friendly

Commentaires

commentaires

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE