Après leurs rencontres avec le chef de l’Etat, les centrales syndicales ont rencontré leurs bases pour faire le compte rendu, ce jeudi 16 février 2017 à la bouse du travail dans la commune de Kaloum.

‘‘Notre protocole d’accord demandait qu’il n’y avait pas d’augmentation après qu’on ait fait l’augmentation en 2015 de 40%. Si vous demandez aujourd’hui qu’on augmente encore de 40%, ça ferait de 80%. Pour l’instant d’un iota je ne peux pas augmenter à l’heure qu’il fait. Allez-vous revoir autour de la table avec les techniciens par rapport à ça. Pour l’instant je n’augmente pas’’, a dit le président Alpha Condé aux syndicalistes, rapporte Ben Soriba Camara, secrétaire général adjoint de la Fédération Syndicale Professionnelle de l’Education (FSPE).

En ce qui concerne les contractuels : ‘‘Il a dit qu’il ne pourrait pas intégralement prendre les contractuels. Mais qu’il prend à partir de 8 à 12 ans pour les intégrer immédiatement. Nous avons dit qu’il faut que tous ceux qui ont au moins 5 ans soient intégrés. Il a dit alors qu’il faudrait qu’on fasse une liste des agents concernés par cette tranche là et procéder à une évaluation. Ceux qui auront le mérite seront maintenus et les autres vont suivre une formation supplémentaire et après qu’ils vont être repris’’,  renseigne le syndicaliste.

‘‘Concernant les homologués, il a d’ailleurs voulu nous humilier avec ce mot ’’homologué’’.  On lui a expliqué que les homologués sont assistants diplômés en master  et qui donnent des cours auprès des professeurs titulaires.  Finalement, il a dit que la commission va     voir aussi cette question après. La question concernant l’article 100 du statut des fonctionnaires  qui intéressent les indemnités et primes. Il a dit que ces points là aussi la commission va les voir.  Concernant la documentation, il a dit qu’il ne paye pas parce que les enseignants ne savent pas lire’’, rapporte le camarade Ben.

Abdoulaye Camara, président de la commission nationale de négociation et porte-parole de l’inter syndicale affirme que : ‘‘Notre point nodal de revendication, c’est le maintien de la valeur monétaire à 1030 franc. Le Président de la République demande d’accepter de faire venir un expert,    la constitution d’une commission où il y aura les techniciens, le patronat et les centrales syndicales.’’

Et d’ajouter : ‘‘Moi, je suis mandaté par vous donc quand nous rendons compte écoutez nous s’il vous plait. Cela vous permettra de nous donner des conseils  et des comportements à adopter devant la table des négociations. Le premier point n’a pas été satisfait. Et comme vous savez c’est le point nodal  de cette négociation. L’intersyndicale de l’éducation tient à ce point. Donc, le président a demandé la mise en place d’une commission. Pour le moment, l’intersyndicale n’a  pas encore réagi à cette proposition. Ce qu’on peut vous dire aujourd’hui ce qu’on ne lèvera pas la grève tant qu’on n’est pas satisfait. Donc la grève continue pour le moment.’’

La grève continue. Echec et mat pour Alpha Condé et ses négociateurs.

Bhoye Barry pour guinee7.com

Print Friendly

Commentaires

commentaires

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE