Jeudi 16 février 2017, des acteurs de la société civile guinéenne et le Front citoyen conduit par Ahmed Sékou Traoré ont fait un sit-in à l’Assemblée nationale pour demander la parité entre hommes et femmes sur les listes électorale et le maintien des candidatures indépendantes au niveau des élections locales. Ils ont été reçus par les députés membres de la commission des Lois.

‘‘Puisque les élus travaillent en ce moment sur le projet de code électoral révisé, nous demandons à ce que le quota de 30% accordé aux femmes comme contenu dans le code en vigueur, soit rehaussé à 50% sur chaque liste électorale. Et que le classement sur la liste, soit un homme une femme’’, a déclaré Binta Nabé, porte-parole des femmes.

députés commission lois

En guise de réponse, le député Ousmane Gaoual Diallo, membre de la commission a indiqué : ‘‘nous prenons acte de votre revendication et nous la porterons devant qui de droit. Soyez rassurez que votre demande va être examinée à la plénière de l’Assemblée nationale.’’

Par ailleurs, la rencontre s’est soldée par un malentendu entrecoupé de cris entre le député Ousmane Gaoual Diallo et les membres de la société civile d’une part et entre les membres de la société civile (CNOSCG) et le Front, d’autre part.

Bhoye Barry pour guinee7.com

Print Friendly

Commentaires

commentaires

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE