Dans moins d’une semaine, imparablement, dans une allure altière, la tête haute dans les étoiles, celui qui est considéré en son pays comme le Messie et dont la venue au plus haut poste de décision dans la gestion du football, était attendue comme marée en carême, sera porté au pinacle. Sans coup férir !

Oui, parce qu’en réalité, il n’y a rien en face, aucun suspense en vue, l’affaire pliée, l’affaire dans le sac !

L’adversaire, congédié il y a peu par la même famille d’acteurs, qui n’ont pas la mémoire courte pour oublier aussi vite les déboires que sa gouvernance a fait subir au football guinéen qui avait atteint le sixième dessous en son temps, étant condamné à être réduit à quia, à être battu à plate-couture lors d’un congrès qui s’annonce comme un grand plébiscite pour l’enfant de Wondima.

Autant dire qu’au soir du lundi prochain, 28 Février, une nouvelle page du football guinéen, s’ouvrira. Elle s’écrira en Gras sous son leadership éclairé, dynamique et vainqueur.

Mamadou Antonio Souaré, qui n’a plus rien à démontrer, qui avant de venir à la tête de l’instance supérieure de gestion du football en Guinée, la FEGUIFOOT, a déjà tout donné à ce football, en faisant don de soi, de son énergie et de sa fortune, arrive comme une chance inouïe pour le renouveau tant attendu de ce football qui a touché le fond depuis, après avoir acquis ses lettres de noblesse au temps du célèbre Hafia 77.

Antonio Souaré : Candidat de la rupture

Son premier vrai atout, c’est sa soif d’écoute, doublée d’un sens d’ouverture assez prononcé chez l’homme.

La preuve, il est presqu’inimaginable de voir Antonio seul ; en tout lieu et en toute circonstance, l’homme est toujours bien entouré.

Lui, président de la Fédé, c’est la rupture d’avec une gestion solitaire, un règne sans partage, sans concession. Ce serait une gouvernance du partage, basée sur des décisions prises en toute collégialité.

Antonio Souaré : La carte de la transparence

L’autre grand atout de l’homme, c’est son sens élevé d’intégrité. Jamais mêlé à une quelconque gestion de la chose publique, déjà bien fortuné pour être à l’abri de toute tentation à faire mains basses sur les ressources d’une structure, il est bien immunisé contre toute prévarication.

Contrairement à ce qui a été la marque de fabrique de la gouvernance brinquebalante de son adversaire, c’est-à-dire une gestion dans l’opacité la plus absolue, avec Antonio, c’est des règles de gestion axée sur le tout transparence.

Et subséquemment, des ressources qu’il saura trouvées, bien administrées, bien orientées, utilisées à bon escient, au bénéfice exclusif du développement du football guinéen.

Antonio Souaré : Le retour au-devant de la scène continentale des équipes nationales

Aussitôt installé aux commandes de la FEGUIFOOT le lundi prochain, jour de grand sacre pour lui, Antonio ne perdra pas de temps pour aller soutenir notre équipe nationale junior, pleine de talent et d’ambitions, engagée dans la CAN de sa catégorie en Zambie.

C’est là que le travail de refondation des équipes, porte-drapeaux de notre pays sur la scène continentale, commencera pour lui et son staff.

Sans complaisance, ils trouveront des remèdes qui s’imposent à tous les maux qui ont longtemps plombé le fonctionnement de ces équipes nationales, le Syli sénior particulièrement, non seulement absent de la dernière CAN, pis, qui connait une descente aux enfers depuis quelques années.

Par un travail assidu de relèvement, au moyen de solutions qui apporteront un état d’esprit nouveau, des approches stratégiques nouvelles et un management différent, basé sur l’efficacité, il n’y a aucun doute que les Sylis, se porteront mieux et se repositionneront très vite sur la scène continentale.

Antonio Souaré : La relance du football par la base

L’une des priorités dans le programme de refondation du football guinéen, porté par le Messie Antonio Souaré, c’est bien la relance des compétions scolaires, universitaires et corporatistes, convaincu que c’est delà que tout se construit.

Depuis très longtemps, la pratique du football à partir de la base, a été dédaigneusement jetée aux orties par les anciens dirigeants dont il faut dire que c’était le cadet des soucis.

Avec Antonio, ce serait différent. L’accent sera mis non seulement sur les jeux scolaires et universitaires, mais aussi sur le football amateur de façon générale.

Le ton sera donné dans quelques jours avec l’élection d’une ligue du football amateur, qui aura en charge l’organisation d’un championnat amateur complet.

Le succès attendu de toutes ces politiques, c’est de faire en sorte que ces compétitions à la base, constituent des viviers où des talents précoces sont dénichés pour être bien encadrés, au bénéfice des équipes nationales guinéennes.

Tout un challenge, porté par une grande ambition découlant d’une passion de la tendre enfance, soutenue par des moyens de mise en œuvre, requis, disponibles certes, mais à renforcer.

Cellule de Com campagne d’Antonio Souaré

Commentaires

commentaires

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE