C’est vrai qu’il y a une surprise dans le remaniement ministériel effectué ce lundi par le président Alpha Condé : Madame Aissatou Baldé, économiste, précédemment chef de cabinet du ministère de l’Environnement, des Eaux et Forêts, remplace Christine Sagno au poste de ministre. Si on ne sait ce qu’on reproche à cette dernière, on ne peut en dire autant à propos des ministres de l’Enseignement pré-universitaire et celui de la Fonction publique, tous remplacés ce soir.  Le premier par M. Ibrahima Kalil Konaté, enseignant, précédemment directeur communal de l’éducation de Matoto et le deuxième par M. Billy Nankouma Doumbouya, administrateur civil, précédemment conseiller principal du ministre de la Fonction publique.

Ces deux derniers ont été le talon d’Achille du gouvernement Youla. Le désormais ancien ministre de la Fonction publique, Sékou Kourouma, s’est donné pour rôle principal la réforme de la fonction publique qu’il n’a jamais réussie. Il s’est plutôt coincé dans le rôle du gendarme qui surveille les présences dans les ministères sans pour autant réussir une véritable réforme. Les recrutements d’agents à la fonction publique sont un véritable scandale dénoncé par de nombreux jeunes fonctionnaires et des syndicalistes.

Que dire du ministère de l’enseignement préuniversitaire ? Plusieurs fois dénoncé par des enseignants dans des malversations, Ibrahima Kourouma, le ministre sortant accumulait des scandales. On lui reproche par ailleurs d’avoir caché la vérité au chef de l’Etat à propos des dossiers notamment celui du recrutement des enseignants contractuels. Est-il nécessaire en plus de rappeler que le dernier scandale de la grève qui a récemment secoué toute la République, est arrivé par lui ?

En un mot ou en mille, les ministères de la Fonction publique et de l’Enseignement pré-universitaire étaient des ministères qui ternissaient l’image du gouvernement Youla qui, dans la plupart des autres domaines, fait des prouesses. Le changement à la tête de ces ministères toquards prouve que le président Condé n’est pas prêt à se débarrasser du Premier ministre Youla. Il lui atrophie des membranes qui ne fonctionnent pas pour lui donner du punch.

Ibrahima S. Traoré pour guinee7.com

Commentaires

commentaires

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE