Le ministre du Budget, Mohamed Lamine Doumbouyah, en compagnie du directeur national des impôts, Aboubacar Makhissa Camara, a effectué, ce lundi 27 février 2017, des visites dans trois services déconcentrés de la direction nationale des impôts pour s’enquérir de l’état des opérations fiscales qui y sont effectuées.

Le manque criard des matériels dans ces services a capté l’attention du ministre du budget qui se dit désormais très conscient de ces réalités. Il a aussi profité de l’occasion pour lancer un appel aux agents qui doivent s’y mettre au afin de répondre aux aspirations du chef de l’Etat, Pr Alpha condé.

Oumar diaby chef service des impots de matam.

‘‘Ce que vous faites n’est pas un travail facile. C’est un travail qui vous demande beaucoup d’efforts. Nous savons les conditions dans lesquelles vous travailler. Mais je suis sûr d’une chose, comme on le dit souvent, quand vous jeunez toute une journée, en fin de compte, vous serez bien récompensés’’, a-t-il dit aux cadres de la section des impôts du gouvernorat à Kaloum.

‘’Les investissements que nous faisons maintenant, c’est pour nous permettre de vivre mieux demain. Plutôt que quelques individus s’approprient de ce qui appartient à tout le monde et qu’ils se distinguent pour qu’on dise qu’ils ont de la baraka. En réalité, c’est qu’ils appauvrissent les autres. Nous allons tous serrer la ceinture pour que ce qui revient à l’Etat puisse être dans sa caisse. Et qu’on puisse bien les utiliser dans l’intérêt de tous. Nous faisons beaucoup avec les autres directions pour que l’utilisation qui est faite des montants soit bonne et retracée‘’ a déclaré le ministre.

‘’Ce que je voudrais vous demander, on va installer dans tous les services un guichet et peut être il y en aura d’autres. Le guichet qui va être installé ici, recevrez le ; acceptez-le et utilisez-le avec de l’intelligence. Car il n’est là que pour vous aider et ça permet à l’Etat de retracer ses ressources‘’, a-t-il précisé.

Matam

C’est dans la direction communale des impôts de Matam que la visite s’est achevée. Mais avant, ici, M. Oumar Diaby, chef services impôts de Matam, a profité de l’occasion pour énumérer quelques problèmes : ‘‘mon service manque cruellement d’outils informatiques, de mobiliers de bureaux, de groupe électrogène, d’un secrétariat, etc. Dans cet ordre, je tiens à vous informer monsieur le ministre que mon service ne compte qu’un seul ordinateur, un seul climatiseur en mauvais état pour un effectif de 100 cadres et agents. Nous ne disposons pas de photocopieuse et la photocopie de nos documents sont à nos propres frais. De même, depuis l’an dernier, nous n’avons pas de secrétariat, ni en personnel, ni en équipement.  Nos différentes saisies sont effectuées auprès des prestataires dans le quartier. Ainsi, comme vous le constatez, votre visite chez nous constitue une aubaine pour me permettre de vous exposer nos préoccupations et solliciter votre appui personnel pour trouver des solutions idoines’’, a-t-il fait savoir.

Après le chef de service, Aboubacar Makhissa Camara, directeur national des impôts a dit que ‘’le chef section des impôts de Matam vient de faire un discours éloquent qui intègre toute la problématique qui assaille cette administration par ses collectivités de point de vue fonctionnement‘’ ; avant de rappeler que lors des états généraux des impôts tenus à Fria ‘’tous ces constats ont été posés de façon très courageuse, très déterminante et ont été intégrés dans les recommandations  et des résolutions soutenues par l’ensemble de l’administration fiscale. Il était question de passer à l’application de ces recommandations-là. C’est dans ce contexte que nous nous sommes engagés à mettre en place des guichets de timbres sur des véhicules d’importation qui devraient être élargis aux différentes communes pour permettre aux contribuables une flexibilité ; une disponibilité de venir tranquillement payer leurs impôts sans être confrontés à des tracasseries administratives. Monsieur le ministre dit qu’il est important de séparer les tâches administratives aux tâches de perceptions. Donc ces guichets qui vont être installés dans les différents services vont permettre de rassurer les contribuables et aussi de gagner en sécurité dans le payement de leurs impôts. Mais aussi à l’administration de pouvoir sécuriser les montants versés et permettre à l’Etat de moderniser notre administration et ses démembrements‘’.

A noter que la visite effectuée par le ministre du Budget dans ces services déconcentrés de la direction nationale des impôts s’inscrit dans le cadre du projet de sécurisation des recettes fiscales.

Ismaël Sylla pour Guinee7.com

Commentaires

commentaires

Pub Appli guinee7 Long

1 commentaire

  1. Un jeune ministre dynamique qui semble connaitre et maitriser le domaine qu’il gere. Vivement un rajeunissement des effectifs de la fonction publique. Keep up the good work!!!

LAISSER UN COMMENTAIRE