Organisé par le Ministère de l’Unité nationale et de la Citoyenneté pour le compte du Projet d’appui à la société civile (PASOC) et financé par l’union européenne, un “atelier de concertation sur la problématique de l’impunité en Guinée : Enjeux et défis“, a été ouvert aujourd’hui dans un hôtel de Conakry sous la présidence de M. Kalifa Gassama Diaby, ministre de l’Unité nationale et de la Citoyenneté. Durant deux jours, les différents acteurs notamment ceux de la société civile vont échanger pour trouver des idées afin de combattre l’impunité sur le sol guinéen.

Le ministre Khalifa Gassama à l’ouverture de l’atelier, rappelle que le thème ‘‘est central pour notre pays. Nous savons combien de fois nous courons le risque de jouer avec la violence et avec l’impunité. Donc il faut réunir autour de la table, les acteurs étatiques, la société civile, les partenaires extérieurs, pour réfléchir sur les causes profondes de cette impunité, mais aussi des violences afin de donner à la Guinée tous les moyens de sortir de cette impasse et de devenir un Etat démocratique qui respecte les droit et les libertés. Et qui puisse faire fasse à ses obligations et ses responsabilités“.

La prévention est extrêmement importante et c’est crucial pour l’avenir de la Guinée

Plus loin, il exhorte les participants répartis en trois groupes à “nous aider à trouver de nouvelles pistes, afin de porter encore davantage le combat contre cette problématique“.
M. Babacar Diaye, chef d’équipe et régisseur du projet, quant à lui, dit que “la société civile représente notre cible principale. C’est pourquoi aujourd’hui, nous avons choisi d’appuyer le ministère pour discuter de cette thématique centrale et stratégique pour la survie de la Guinée“.

L’ambassadeur de l’Union européenne, M. Gerardus Gielen, cadre : “Quand on parle de lutte contre l’impunité, on a besoin de la faire avancer, d’abord pour rendre justice aux victimes, mais surtout aussi pour prévenir et éviter qu’il n’y ait encore d’autres victimes, de violences, de corruption, d’inégalité. La prévention est extrêmement importante et c’est crucial pour l’avenir de la Guinée. Son développement socio-économique. J’espère que cet atelier sera aussi l’occasion pour tous les acteurs de bien faire leurs analyses de la situation et ce qui peut être fait par les différentes composantes de la société. “

Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com

Print Friendly

Commentaires

commentaires

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE