Pendant que l’humanité commémorait la journée internationale de la femme, le 8 mars, Mabinty Camara, 8 ans, élève en 2ème année, maltraitée par sa tutrice, souffrait le martyr.

La petite fille ne vit pas avec sa maman depuis belle lurette. Elle a été ‘‘offerte’’ par cette dernière à M’mah Camara qui vit à Manquepas, commune de Kaloum. Elle avait quatre ans. Depuis cette époque, elle est maltraitée.

Selon une de ses voisines, Tantie Aicha Baby, ‘’elle a l’habitude de la maltraiter de la sorte sans aucune raison valable. Nous lui avons parlé, mais elle n’écoute personne. Nous lui avons dit à plusieurs reprises que si elle a du mal à se comprendre avec l’enfant, le mieux c’est de la remettre à ses parents. Mais elle n’écoute personne, même son mari à qui elle n’accorde aucun respect. Parfois, même quand elle se met à frapper cette gamine avec ses paires de chaussures, tu as envie de pleurer à sa place parce que faire un enfant n’est pas facile’’.

M’mah Camara

Alors que s’est-il passé ce 8 mars ? ‘’La petite faisait son travail. Lorsqu’elle (la tutrice) avait fini de nettoyer ses crabes qu’elle a ramené du marché, la petite partait maintenant pour déverser de l’eau sale. Du coup, elle a versé par inadvertance quelques gouttes dans le récipient d’eau d’une voisine. Cela a suscité un malentendu entre la petite et sa voisine qui a exigé qu’elle déverse son eau afin de lui apporter une eau propre. C’est ainsi qu’elle (la tutrice) est sortie de sa maison pour venir s’en prendre à la gamine sans même chercher à calmer sa voisine’’, témoigne Aïcha Baby.

C’est ainsi que le voisinage a alerté le Comité communal des violences basées sur le genre de Matoto qui, à son tour a saisi l’OPROGEM (office de protection du genre, de l’enfance et des mœurs) de Kaloum, où M’Mah Camara est détenue.

‘’Pour le moment aucun jugement n’est encore fait. Parce que la petite se trouve dans un état grave à l’hôpital. Mais nous la maintiendrons ici jusqu’à ce que la petite soit bien portante. Ensuite nous allons lancer la procédure judiciaire. Je puis vous dire que cette dame va répondre de ses actes’’, a rassuré la Directrice adjointe de l’OPROGEM.

Ismaël Sylla pour Guinee7com

Commentaires

commentaires

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE