Mercredi 29 mars 2017, une rencontre a eu lieu entre le ministre des Mines et de la Géologie, Abdoulaye Mangassouba et les représentants des sociétés minières pour lancer le processus d’évaluation de la promotion du contenu local dans les sociétés minières.

Promouvoir les mains d’œuvres locales figure en bonne place dans l’agenda du ministre des Mines et de la Géologie. Selon Abdoulaye Mangassouba, encourager le secteur minier à contribuer à la transformation locale à travers la valorisation de la main d’œuvre locale reste une priorité du chef de l’Etat : ‘’l’impact des projets miniers se situe notamment au niveau de la promotion des emplois locaux, mais aussi des sous-traitants locaux. Donc pour que nous puissions avoir une base qui nous permette de savoir quelles sont les sociétés qui font du bon travail dans ce sens et savoir quelles sont celles qui ont des difficultés, nous avons besoins de faire une évaluation objective ‘’, a-t-il expliqué.

Avant d’ajouter plus loin que ‘’c’est un exercice extrêmement important. Cette année, nous avons des projets qui se déploient notamment dans le domaine de la bauxite et dans le secteur de l’or. Donc nous avons besoin de nous rassurer que nous réalisons l’impact au niveau local à travers ces projets miniers’’, a-t-il précisé.

‘’Nous avions recruté une firme internationale qui a l’expérience en Guinée, dans la sous-région et sur d’autres continents pour venir faire une évaluation des sociétés minières ; afin que nous puissions savoir quelles sont les actions prioritaires que nous pouvons mettre en œuvre pour améliorer leur impact au niveau local. Notamment à travers des nationaux mais aussi le recrutement des contractants locaux’’ a confié le ministre des Mines et de la Géologie, Abdoulaye Mangassouba.

Les représentants des sociétés minières adhèrent à la démarche du ministre. C’est le cas de la Directrice Générale du Guinea Alumina Corporation (GAC) qui a fait savoir le soutien qu’apporte sa société au ministère des Mines et de la Géologie pour la valorisation du contenu local.

‘‘GAC opère avec son département communautaire et son département du contenu local à accompagner le ministère dans son engagement pour le contenu local sur le terrain. Bien que nous venions de débuter, nous avons fait beaucoup d’investissements sociaux dans la région de Boké, au niveau de Kamsar et de Timguilinta. Donc GAC reste engagé pour la valorisation du contenu local et à collaborer avec le ministère des mines à 100 pourcent. On n’est pas seulement une société extractive mais nous sommes aussi une industrie de participation. On veut participer avec le gouvernement guinéen à l’amélioration des conditions de vie des citoyens’’, a annoncé Mme Diallo Aissata Beavogui, directrice générale de GAC.

Pour rappel, le dialogue sur le processus d’évaluation du contenu local s’est ouvert entre le ministère des Mines et de la Géologie et une dizaine d’entreprises minières notamment SMB, GAC, Fluor, CBG.

Ismaël Sylla pour Guinee7.com

Commentaires

commentaires

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE