Après l’ouverture des travaux de la cinquième session du conseil des ministres des pays africains producteurs de diamants (ADPA), par Mamady Youla, premier ministre chef du gouvernement guinéen, le ministre des Mines et de la Géologie, Abdoulaye Mangassouba a été élu à la présidence de l’Association des pays Africains producteurs de Diamants (ADPA) pour un mandat d’un an. Ce, après le mandat du ministre ghanéen, Benito Owusie-bio. Il a pour vice-présidente, Kornelia Shilunga, la ministre namibienne des Mines et Energie dont le pays accueillera la prochaine rencontre au mois de juillet 2018.

Après son élection, le ministre Magassouba, se félicite de ce qu’il ‘‘y a eu des progrès importants au cours de la dernière décennie par rapport à la transformation des diamants de conflit en diamants de développement. Mais, nous allons poursuivre les efforts pour la restructuration du secteur diamantifère en particulier au niveau de l’exploitation artisanale du diamant. La résolution de cette question de la problématique de ce secteur nécessite le renforcement des capacités au niveau de nos pays. Et la première ressource de capacité, est une source interne. Parce qu’il y a des pays de l’APDA qui ont un niveau de capacité. Donc, il faut que des pays investissent beaucoup plus en terme de renforcement de capacité. Et aujourd’hui, il y a un engagement ferme des différents pays à coopérer avec tous les membres de l’Association pour que ces transferts de compétence entre les pays membres puissent être faits de façon efficace‘’.

Cette cinquième session du conseil des ministres a été aussi marquée par l’intégration solennelle du Cameroun à l’Association et la réintégration de la Côte d’Ivoire en qualité de membre effectif.

Au sortir des échanges, Ernest Gbwaboubou, ministre camerounais des Mines et de l’Industrie a déclaré : ‘’nous l’avons voulu pendant des années et nous avons beaucoup œuvré. Les membres de l’association nous ont aidés dans ce sens, beaucoup nous ont soutenus. Donc, nous ne pouvons qu’être heureux et c’est l’occasion pour moi de remercier l’exécutif de l’ADPA au nom du gouvernement camerounais.’’

Avant l’élection du ministre guinéen des Mines et de la Géologie, Mamady Youla, chef du gouvernement, avait au nom du président de la République rassuré que son gouvernement déploiera des efforts nécessaires pour l’application effective des décisions et recommandations qui seront prises à l’issue des travaux : ‘’ Aujourd’hui, vous aurez à vous atteler à adopter des propositions concrètes de solutions à l’épineuse question de la gestion efficace de tous les segments de la filière diamant : de l’extraction à l’exploitation en passant par la commercialisation. Pour une mutation durable de diamants de conflits en diamants de développement, le secteur doit bénéficier d’un soutien sans faille des Etats membres’’, a-t-il affirmé.

Créée en 2006 en Luanda, capitale Angolaise, l’Association des pays Africains producteurs de diamants compte de nombreux pays qui sont entre autres : Zimbabwe ; Angola, Ghana, Cameroun, Afrique du sud, Tanzanie, Togo, Guinée, RDC, Côte d’Ivoire, Cameroun, Mali, Namibie…

Isamel sylla pour Guinee7.com

Commentaires

commentaires

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE