Labé- Un conducteur de taxi-moto, du nom de Mamadou Bachirou Diallo (27 ans), célibataire, sans enfant, a été assassiné par des inconnus, vendredi, 31 mars 2017, aux environs de 2 heures le matin, rapporte l’AGP dans la région.

La victime a reçu plusieurs coups de machettes sur le corps et une balle dans l’abdomen. Il a succombé de ses blessures quelques minutes seulement après son admission en urgence à l’Hôpital régional de Labé.

«Au moment où on l’emmenait à l’hôpital, il n’était pas encore mort. Arrivée à l’hôpital, il n’était toujours pas mort. Il est resté pendant un temps avant de rendre l’âme. Quand on l’a trouvé sur le champ il se lamentait et ne réclamait que de l’eau à boire. Nous lui avons instruit de réciter la chahada. C’est arrivé à l’hôpital qu’on s’est aperçu qu’il a reçu un coup de fusil au niveau du ventre. Sinon, on savait qu’il avait été blessé à la tête à deux endroits distincts», a expliqué Mamadou Diallo, un des secouristes qui ont évacué la victime à l’hôpital régional de Labé.

Informés, les autres conducteurs de taxi-moto ont manifesté leur ras-le-bol en faisant plusieurs fois le tour de la ville, scandant des propos hostiles aux services de sécurité. Ils ont par la suite décidé de suspendre toute activité jusqu’à nouvel ordre.

En réaction, une réunion d’urgences s’est tenue sous l’égide du préfet de Labé, El hadj Safioulahi Bah, qui a annoncé des mesures pour endiguer ce phénomène du banditisme qui gagne du terrain dans sa préfecture.

«Il n’y a aucune raison qu’on ne puisse pas les arrêter, si toutefois on s’organise. Que chacun s’implique et nous mettrons mains sur ces bandits. On ne peut plus admettre qu’ici à Labé à chaque fois qu’il y ait des attaques à mains armées, des assassinats de concitoyens et que cela reste impuni», a déclaré le préfet de Labé.

A préciser, que le défunt est originaire de la sous-préfecture de Fougou, dans la préfecture de Mali.
Source : AGP

Commentaires

commentaires

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE