Kérouané- Le corps sans vie d’un jeune homme de 33 ans a été retrouvé pendu, dans la nuit du samedi, 1er au dimanche 02 avril 2017, au quartier Nasser-Mosquée de la Commune Urbaine (CU) de la préfecture de Kérouané, rapporte l’AGP.

Mamadi Keïta, c’est le nom de la victime, marié à une femme, était l’unique fils de ses parents.

Selon son père, samedi soir après le repas familial, Mamadi se serait rendu dans sa case où il passe la nuit, seul. Ne l’ayant pas vu jusqu’à 8h le matin, le père est allé taper à la porte fermée de l’intérieur. Alors il a décidé de briser la serrure et voilà c’est un corps sans vie pendu au toit de la case qu’on découvre.

Aussi tôt informé, les autorités communales et les services de sécurité se sont rendus sur les lieux pour constater les faits.

Toujours selon le père et les témoignages recueillis dans l’entourage, le défunt souffrait ces derniers temps d’un début de dépression mentale et s’était séparé de sa femme il y a 5 ans de cela.

Après autopsie et investigation le corps a été rendu à ses parents pour son inhumation.

A noter, que les cas de crime et des suicides de ce genre sont très rares à Kérouané, une situation qui suscite des interrogations au sein de la population.

Source : AGP

Commentaires

commentaires

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE