La société BSGR porte plainte contre le milliardaire George Soros pour avoir manipulé le gouvernement guinéen pour la dépouiller de ses droits miniers sur le gisement de fer de Simandou

La société minière Resources BSG Resources (BSGR) a déposé vendredi une plainte devant un tribunal fédéral. Dans sa plainte, BSGR accuse le milliardaire George Soros d’avoir sabordé un accord sur le gisement de fer de Simandou, et elle réclame 10 milliards $ en dommages-intérêts.

« Soros a financé des cabinets d’avocats, des groupes pour la transparence, les chercheurs et les représentants du gouvernement en Guinée dans un effort coordonné pour s’assurer que BSG perde les droits sur le gisement de fer de Simandou en Avril 2014 » , a indiqué BSGR dans une plainte déposée vendredi à la Cour fédérale de Manhattan.

La société BSGR est contrôlée par le milliardaire israélien Beny Steinmetz.
Les autorités israéliennes ont mis en résidence surveillée Steinmetz le 19 décembre après des accusations qu’il aurait payé des dizaines de millions de dollars aux hauts fonctionnaires en Guinée pour faire avancer ses affaires. Il a été libéré en Janvier sans être inculpé.

George Soros a fabriqué des déclarations diffamatoires sur l’implication de BSGR dans la corruption, a indiqué la société BSGR dans sa plainte.

« Soros a été simplement motivé par la malveillance, car il n’avait pas d’intérêt économique en Guinée », a ajouté BSGR.

En rappel, BSGR, la société du milliardaire juif a perdu ses droits sur le gisement de fer de Simandou parce que le gouvernement guinéen a constaté que les permis ont été obtenus après le paiement des millions en pots de vin, y compris à Mamadie Touré, la quatrième épouse de l’ancien président de la Guinée.

Avec Reuters et Bloomberg

Commentaires

commentaires

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE