Un groupuscule d’individus mi- lettrés mi- analphabètes fait de l’arnaque politique en abusant de la Basse Guinée, ce bel endroit hospitalier de la Guinée. Ces marchands d’illusions et de gadgets politiques se font passer pour des défenseurs de la cause des autochtones qu’ils manipulent et forment à l’‘‘anti républicanisme’’.

En réalité, ils se battent pour leurs sandwichs et se positionnent pour une place au soleil. Pour y arriver, ils prennent des raccourcis –qui peuvent paraitre longs, c’est vrai-, en se donnant des Kountigui (des patriarches). Il y en a deux aujourd’hui : un pour le camp présidentiel et un autre pour l’opposition. Du ‘‘Kountiguibusiness’’, ça s’appelle.

Won fan gbe nan ya (voici le nôtre) ! Tel est le slogan du nouveau parti d’un certain Aboubacar Soumah, transfuge de l’UFDG, qui se montre défenseur devant l’éternel des Basse-guinéens. Et se bat pour ‘‘l’équilibre’’ (des ethnies dans la gestion du pouvoir ?). Tout ça ressemble à une mauvaise série où chaque acteur joue à qui gagne mieux !

Mais où veulent-ils nous mener avec leurs manières d’exacerber les replis identitaires et en les confrontant les uns aux autres. Et pourtant, notre constitution interdit formellement toutes ces pratiques anti-républicaines. Alors qu’attendent les autorités (justice et MATD) pour agir ?

Ibrahima S. Traoré pour guinee7.com

 

Commentaires

commentaires

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE