Minstre Abdoulaye Magassouba à gauche, et Pavel Vassiliev

Ce samedi 20 mai 2017, le ministre des Mines et de la Géologies, Abdoulaye Magassouba, a effectué une visite de travail dans la ville d’alumine Fria pour s’enquérir de l’état d’avancement des travaux de réhabilitation de l’usine de Friguia.

Arrivé dans la ville d’alumine située à environ 160 kilomètres de Conakry peu après à 8 h, Abdoulaye Magassouba, ministre des mines et de la géologie, a en premier lieu échangé avec les notables de la localité. Après une demi-heure de concertation, il s’est ensuite rendu à l’usine, accompagné par Mme le Préfet, Gnalen Condé, où il a échangé avec les responsables de Rusal avant d’entamer une visite guidée dans les installations.

nous sommes aujourd’hui à 35 pour cent d’état d’avancement des travaux de réhabilitation de l’usine

Eu égard à l’état d’avancement des travaux, le ministre guinéen des mines, au sortir de la visite guidée, est persuadé de la reprise prochaine des activités. ‘’Grâce à 850 personnes employées par Rusal, dont 95 pour cent des Guinéens, que nous sommes aujourd’hui à 35 pour cent d’état d’avancement des travaux de réhabilitation de l’usine. Tous les engagements qui ont été pris par Rusal sont en cours d’être réalisés et ils nous ont garanti qu’ils seront dans le délais de la mise en route de l’usine avant le premier trimestre de 2018 ‘’ a-t-il dit.

Abdoulaye Magassouba est déjà sur pied pour mettre tout au point avant la reprise effective de l’usine Friguia. En ce qui concerne l’aménagement du chemin de fer devenu un lieu de dépotoir d’immondices, un comité de sensibilisation des communautés riveraines est déjà mis en place par le ministère et Rusal. ‘‘De ce côté-là, c’est à l’Etat de fournir beaucoup d’efforts nécessaires pour que les déchets ne soient pas déposés par les populations riveraines sur l’emprise du chemin de fer. Aujourd’hui, ils sont à 40 kilomètre de Conakry. Donc le travail avance dans de bonnes conditions à l’exception de cette question de déchets au niveau de l’emprise du chemin de fer. Mais nous allons y travailler ensemble avec Rusal’’, a promis le ministre. Avant d’annoncer que dès la semaine prochaine, ‘‘une équipe multipliera des séries de sensibilisations au niveau des autorités locales ainsi qu’auprès des riverains pour que nous nous rassurons que nous ne craignons aucun obstacle à la mise en route de l’usine dans les délais indiqués’’.

Satisfait de la visite effectuée par le ministre guinéen des Mines dans les installations de l’usine de Friguia, Pavel Vassiliev, représentant de Rusal en Afrique, a profité de l’occasion pour réitérer l’engagement de Rusal quant au respect des délais de la reprise des travaux.

« Nous avons dit au ministre que nous sommes en train de respecter les délais, et nous sommes dans le temps. Nous l’avons rassuré que nous lancerons l’usine avec 650 mille tonnes de production en Avril 2018. C’est en coopération qu’on mène le travail de relance et de la réhabilitation avec le ministère des Mines auquel nous rendons compte régulièrement. On reçoit le soutien permanent des autorités en place tout en exécutant les consignes que le ministère de tutelle nous donne. Nous espérons que l’examen d’aujourd’hui nous l’avons passé avec succès’’ s’est-il félicité, sourire en coin.

Ismaël Sylla envoyé spécial de Guinee7.com à Fria

 

Commentaires

commentaires

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE