L’atelier régional d’appropriation des textes juridiques (statuts, règlement intérieur et critères d’élection) du Conseil National des Jeunes de Guinée (CNJ-G) a été lancé ce mardi 6 juin 2017 à la Maison des jeunes de Taouyah dans la commune de Ratoma.

Abdourahamane Sagnane, représentant de l’UNFPA, rappelle : ‘‘la mise en place du conseil national de la jeunesse de Guinée est une recommandation issue de la dernière consultation nationale des jeunes, tenue en 2015 qui constitue également un point nodal de la charte africaine de la jeunesse. C’est pourquoi, l’UNFPA ayant au cœur de son mandat l’accomplissement du volontariat des jeunes, a jugé utile d’accompagner cette initiative à portée nationale. A l’UNFPA, nous considérons l’investissement sur les adolescents et les jeunes comme essentiel pour l’avenir du pays. Nous travaillons avec le gouvernement pour encourager le développement des initiatives visant à aider les jeunes à tirer la meilleure partie de leur œuvre, de leur famille.’’

Selon Abdourahamane Sagnane, la mise en place du Conseil National des Jeunes de Guinée permettra le développement du leadership de la jeunesse pour une participation citoyenne à l’édification d’une nation forte et prospère. Car la jeunesse constitue un point nodal pour le développement durable et inclusif. Le Conseil National de la Jeunesse est un moyen également qui nous permettra de considérer le dividende démographique. C’est pourquoi il appelle les jeunes à une participation effective et responsable à la mise en place de cette structure qui sera la structure représentative des jeunes. Il réitère l’engagement du Fonds des Nations unies pour la population de soutenir techniquement et financièrement cette structure conforment à la charte africaine de la jeunesse.

Par ailleurs, Sidiki Touré, secrétaire général du ministère de la Jeunesse, président de la cérémonie affirme que son ministère est engagé à doter la jeunesse d’un organe fédérateur : ‘‘le ministère de la Jeunesse dans une dynamique inclusive s’est résolument engagé dans cette opération en vue de doter la jeunesse guinéenne, après tant d’années, d’un organe fédérateur des organisations de jeunes et leurs activités.’’

Et de préciser que : ‘‘la tenue des premiers ateliers régionaux constitue l’une des étapes majeures du processus de mise en place de cet organe. Processus adopté et validé par le Conseil des ministres en sa session du 06 avril 2017. L’atelier de Conakry tout comme les autres ateliers qui se tiennent dans les 7 régions administratives de notre pays doit permettre aux jeunes de comprendre et de maitriser le contenu des textes qui vont être soumis ainsi que tout le processus.’’

Bhoye Barry pour guinee7.com

Commentaires

commentaires

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE