Les révélations de la presse britannique ce week-end selon lesquelles les 23 sélectionnés russes au Mondial 2014 font l’objet d’une enquête de la Fifa pour suspicion de dopage sont un « non-sens », a déclaré le vice-Premier ministre russe Vitali Moutko.

« Il n’y a jamais eu et il n’y aura jamais de problème de dopage dans notre football », a déclaré M. Moutko, également président de la Fédération russe de football, à l’agence TASS. « (Les joueurs) de notre équipe sont régulièrement soumis à des tests, ils se soumettent à des tests après chaque match », a souligné le dirigeant.

« Ils ont écrit une sorte de non-sens. Ne prenez pas la peine de lire les journaux britanniques ce matin », a ajouté Moutko.

Le Mail on Sunday et The Guardian affirment que l’intégralité de la sélection russe au Mondial 2014, ainsi que 11 autres joueurs Russes, font l’objet d’une enquête de la Fifa pour suspicion de dopage.

Un porte-parole de la Fifa aurait selon eux affirmé que l’enquête de la Fifa concernant ces joueurs « était toujours en cours ».

La Fifa a démenti dimanche dans un communiqué toute suspicion de dopage des footballeurs russes ayant disputé le Mondial au Brésil.

Ces 34 joueurs, selon ces journaux, figurent dans une liste de 1.000 « personnes dignes d’intérêt » établie par les autorités mondiales antidopage.

Le Mail on Sunday précise cependant qu’il n’y a en l’état actuel aucune preuve qui puisse permettre d’affirmer que les joueurs concernés sont coupables de dopage.

Quatre des joueurs sélectionnés pour le Mondial-2014 figurent dans l’équipe de Russie qui dispute la Coupe des Confédérations.

« Tous les joueurs participant à la Coupe du monde FIFA 2014 -y compris tous les membres de l’équipe russe-, ont subi des tests avant la compétition et après les matches qui se sont tous révélés négatifs, écrit la Fifa dans un communiqué publié dimanche.

« La FIFA était en charge des tests et tous les échantillons onbt été envoyés et analysés par le laboratoire accrédité par l’AMA à Lausanne. La même procédure est appliquée pour la Coupe des Confédérations en cours, où tous les tests effectués jusqu’à présent se sont révélés négatifs », précise-t-elle.

Ces nouvelles révélations jettent en tout cas une nouvelle ombre sur le sport en Russie, où se déroule actuellement la Coupe des Confédérations, vaste répétiton générale à un an du Mondial que ce pays accueillera.

Avec AFP

Commentaires

commentaires

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE