Mardi dernier, l’Assemblée nationale a adopté à l’unanimité des députés présents, une loi relative aux institutions financières inclusives en République de Guinée.

La loi adoptée modernise une ancienne loi qui date de 2005 et qui ne s’occupait que des institutions de micro-finance.

Cependant le secteur de la micro-finance a ‘‘significativement évolué, et fait face à des défis en partie renouvelés. Avec l’apparition de la banque mobile, il apparaît pertinent d’enclencher une refonte de la loi relative à l’activité et au contrôle des IMF (institutions de micro-finance, NDLR), à la fois pour la moderniser et pour l’élargir aux différents prestataires de paiements’’, ont indiqué les autorités de la Banque centrale de Guinée (BCRG) à l’Assemblée nationale.

La nouvelle loi, selon ses promoteurs garantit la protection des consommateurs et gère la concurrence entre les opérateurs.

Elle donne également des fondements légaux aux établissements de monnaie électronique et plus largement à tous les établissements financiers de paiement.

Enfin, cette nouvelle loi intègre les services financiers postaux (en création) dans un cadre légal et réglementaire permettant à la BCRG d’assumer les responsabilités qui lui seront confiées.
En un mot ou en quatre, la loi relative aux Institutions financières inclusives consiste à moderniser les outils de régulation de la micro-finance ; consacrer les établissements de monnaie électronique et fait la promotion des finances par la poste.

A rappeler que les institutions financières inclusives sont un ensemble d’établissements mis en place pour élargir l’accès aux produits et services bancaires et financiers abordables et responsables pour les populations exclues du circuit bancaire classique.

Aziz Sylla pour guinee7.com

Commentaires

commentaires

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE