Le Bloc de l’opposition constructive (BOC) de Dr Ibrahima Sory Diallo est parmi la nouvelle vague de partis politiques qui ont rejoint « l’Alliance des acteurs de  la majorité présidentielle». Le leader de ce parti qui était chargé de la mobilisation lors des manifestations de l’opposition républicaine a tourné casaque, et se trouve  dorénavant du côté de  la majorité présidentielle.

L’alliance dirigée par Dr Saliou Bella Diallo est en train de coopter des adhérents. Si au départ « l’Alliance des acteurs de  la majorité présidentielle» n’était ouvert qu’aux partis dont les leaders sont originaires du Foutah Djallon,  les promoteurs de cette initiative visant à soutenir les actions du professeur Alpha Condé ont compris que pour renforcer leurs assisses, il fallait s’ouvrir aux autres régions. Pourvu que les adhérents soient de la même obédience politique qu’eux.

C’est cette nouvelle donne qui serait en train de faire son chemin. La semaine dernière de nouvelles adhésions ont été enregistrées au niveau de l’alliance. Moins d’une dizaine de partis, d’après nos informations. Il s’agit entre autre du BOC de Dr Ibrahima Sory Diallo, du PSD de Mamadou Pathé Diallo, du RGT de Mamou Mario Mara et du RPR de Diabaty Doré.  L’ancien préfet de Pita, Oumou Kanté a aussi adhéré à ce mouvement qui regroupe désormais une vingtaine de partis.

Pour le BOC, son leader vient de l’opposition républicaine. Dr Ibrahima Sory Diallo s’était illustré il faut le rappeler par la contestation du nouveau code électoral. Ce qui mettait son parti en porte-à-faux avec l’UFDG, le principal parti de l’opposition qui lui, soutenait âprement ce code. Sur les raisons de son départ de l’OR, on ne sait pas grand-chose.

Même si l’homme il faut le souligner aussi avait au départ flirté avec la majorité présidentielle, avant de se rapprocher de l’opposition. Ça n’a donc pas été une surprise chez les anciens alliés du BOC de le voir partir vers d’autres cieux, pour de nouvelles aventures.

A noter qu’à mesure que de nouvelles adhésions sont enregistrées, l’alliance est en train de se doter de structures, dont des commissions, afin de faciliter son fonctionnement. C’est ainsi que des commissions dont celle des finances et du maintien de la paix ont été créées. Si pour le moment la commission des finances n’a pas de président, celle du maintien de la paix est quant à elle dirigée par Diallo Amadou Lamarana.

Cette alliance a pour objectif d’accompagner le président  lors des élections  locales et les législatives.

Mamady Kéita (Le Démocrate)

Commentaires

commentaires

Pub Appli guinee7 Long

1 commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE