Au meeting hebdomadaire du parti au pouvoir, ce samedi 15 juillet, Bantama Sow a dénoncé l’égoïsme de Cellou Dalein Diallo, président de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée qu’il accuse de ne se battre que pour ses propres intérêts.

‘‘J’ai fait le tour de la ville de Labé, pendant la présidentielle de 2010, les élections législatives de 2013, et la présidentielle de 2015, si tu ne mets pas la photo de Cellou devant ta cour, on saccage ton toit. La preuve ? Quand ils ont proclamé les résultats des élections présidentielles de 2010, la maison de El hadj Bah Ousmane a été saccagée au Foutah. Combien de maison ont été saccagées à Labé ? A Pita, combien de maisons ? un parti qui se comporte comme ça, comment on doit l’appeler ? Bantama Sow est devenu gênant pour Cellou. Cellou ne veut pas qu’un autre peulh émerge’’, dénonce-t-il.

Poursuivant sa communication, Bantama Sow rappelle que lorsque Cellou Dalein Diallo ‘‘a été renvoyé du gouvernement pour faute lourde, il voulait adhérer à l’UPR. Bah Ousmane lui a dit quand on adhère à un parti, on doit graver les échelons de ce parti, mais ce n’est directement pas prendre la tête de ce parti. Ils ont vilipendé Bah Ousmane et ils l’ont terrorisé. Mouctar Diallo a soutenu Cellou en 2010, 2015, et quand ce dernier a voulu être maire de Ratoma on le terrorise, et on le menace même de mort’’, a-t-il déploré au siège de son parti sis à l’aéroport.

En outre, Bantama Sow réitère ses propos tenus contre le principal parti de l’opposition. ‘‘On a porté plainte contre moi parce que j’ai dit que l’UFDG est un parti terroriste. Quand tu es à Madina (grand marché de Conakry, NDLR) tu as une boutique, si tu ne colles pas la photo d’Elhadhj Cellou, tu es menacé et terrorisé. Quand il organise des manifestations, il terrorise toute la ville. Sur l’axe Hamdallaye ; Bambeto, Cimenterie, c’est l’intifada. Des voitures sont brulées, des motos brigandées, des femmes brigandées, des téléphones retirés. Et pendant toute la journée, la population est fatiguée parce que la ville est paralysée. Un parti politique qui fait cela comment on doit l’appeler ?’’, s’interroge-t-il.

Ismaël Sylla pour Guinee7.com

Commentaires

commentaires

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE