Souleymane Bangoura alias Soul Bang’s, prix découverte RFI et les membres de son équipe, ont fait la semaine dernière, le compte rendu de ses 47 jours de tournée africaine. C’était dans un hôtel de la place.

 “Nous avons dignement représenté le tricolore guinéen“

Parlant de la tournée, Soul Bang’s a estimé que “dans un cadre général, la tournée a été un succès, je l’ai faite avec mes musiciens guinéens et mon manager. Nous avons dignement représenté le tricolore guinéen et c’est ce qu’il faut. Nous n’allons pas nous arrêter là, nous allons continuer à travailler pour avoir d’autres trophées plus prestigieux, enfin de pouvoir faire d’autres tournées de plus grandes envergures, pourquoi pas mondiales. Il y a eu des moments de difficulté certes, mais dans l’ensemble tout s’est bien déroulé“.

Mon meilleur concert, c’était en Guinée équatoriale

“Sincèrement s’il faut parler de mon meilleur concert, je dirais que c’est en Guinée Equatoriale. Pas par l’affluence ou par les cris des gens dans la salle, mais principalement par rapport au comportement  de notre ambassadeur, j’ai plusieurs fois voyagé, par exemple aux Etats-Unis. Nous étions organisés avant cette tournée et partout où on allait, on rencontrait des associations des jeunes de Guinée. Mais en Guinée Equatoriale, l’ambassadeur nous a reçus de l’aéroport et nous a conduits jusqu’à l’hôtel. Et a pris soin de nous pendant tout notre séjour. C’était une première, puisque d’habitude, même pour aller saluer un ambassadeur guinéen c’est un problème, ils sont plus difficiles à voir que les présidents. Son comportement nous a donnés une énergie positive, ce qui nous a permis de faire un très bon concert. Nous avons fait des concerts où il y avait beaucoup plus de monde et de cris, mais son comportement m’a vraiment marqué, c’est de ce genre dont nous avons besoin que ce soit en Guinée ou ailleurs“, a-t-il plaidé.

“La tournée ne nous a pas empêché de pratiquer notre religion“

En Guinée, certains sur des réseaux sociaux, ont critiqué la tournée de l’enfant prodige du RnB pendant le mois saint de Ramadan. L’artiste leur répond : “ Je jeûnais, puisque tous les concerts que je faisais étaient prévus vers 20h ou 21h. Donc la tournée ne nous a pas empêché de pratiquer notre religion. Tous les membres du groupe qui sont musulmans l’ont pratiqué. Avec la bénédiction du tout puissant Allah, qui nous a accompagnés pour la réussite’’.

Et de rendre un hommage au jeune artiste qui a péri avec ses compagnons dans un accident de route la veille du Ramadan. ‘‘Djoumessi, que son âme repose en paix et tous ses amis, sont mes frères, ce sont des frères combattants. Ils avaient voulu collaborer avec nous, mais Dieu ne l’a pas voulu, ce n’était pas mes concurrents, il faut savoir bien dire les choses. Je suis là dans la musique RnB, comme un chef de file pour guider les plus jeunes. Quand il y a eu l’accident je n’ai même pas pu regarder les photos“, a-t-il révélé.

“Se battre pour la culture guinéenne, accompagnés ou pas“

“Nous les artistes guinéens, nous sommes à l’abandon par le ministère de la Culture. Tout le monde le sait. Donc on ne va pas se mettre tout le temps à dire, Oui Soul Bang’s est fâché contre le ministère de la Culture, pour qu’on puisse m’entendre dire des trucs insensés. Aujourd’hui notre combat, c’est de se battre pour la culture guinéenne, que nous soyons accompagnés ou pas“, dit-il.

Pour rappel, cette tournée a lancé depuis le 25 mai dernier, l’artiste et toute son équipe dans un véritable marathon, qui est parti du Bénin pour prendre fin en Mauritanie. En tout, l’artiste a ténu 13 concerts.

Abdou lory Sylla pour guinee7.com

Commentaires

commentaires

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE