Lutter contre la mauvaise gouvernance et ses corolaires. C’est l’objectif que s’est fixé le mouvement dénommé “stop à la mauvaise gouvernance“, lancé le mois dernier à Conakry, par la Plateforme nationale des citoyens unis pour le développement (PCUD) en collaboration avec le Réseau des cellules de veille citoyenne.

Souhaitant dans leur lutte, une Guinée juste garantissant un bien-être pour tous ses fils et filles, ces jeunes dont l’âge varie de 18 à 35 ans, comptent organiser des conférences débat dans les universités et des campagnes de sensibilisation pour informer de l’existence de la mal gouvernance en Guinée.

Selo Sainte Anne Kamano, porte-parole du mouvement : “Nous nous sommes appuyés sur les actes de mauvaise gouvernance en Guinée, notamment la corruption, l’injustice, l’insécurité et bien d’autres qui minent déjà la société guinéenne. Nous savons que la société guinéenne souffre de beaucoup de maux inexprimables. C’est contre ces derniers que nous menons notre lutte. Notre objectif est qu’il y ait une bonne gouvernance en république de Guinée et que nous soyons un exemple pour les autres pays de la sous-région, pour l’Europe et l’Amérique aussi. “

Pour Aboubacar Tiro Camara, membre du mouvement : ‘‘Quand on dit debout et stop, c’est une interpellation citoyenne que nous sommes en train de faire et cette interpellation servira non seulement à dénoncer les pratiques de mauvaises gouvernances, entre autres le fonctionnement de certaines institutions républicaines que nous estimons irrégulier ; c’est pour cela nous interpellons les citoyens à adhérer au mouvement. “

Abdou Lory Sylla Guinee7.com pour

 

Commentaires

commentaires

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE