Conakry-La banque islamique de développement (BID) vient d’accorder à la Guinée 47 millions de dollars pour le développement des filières agricoles avec commercialisation. Une mission de cette institution est à Conakry pour l’évaluation finale du projet afin de le soumettre à la banque pour son approbation, sa signature et sa mise en vigueur pour son exécution en 2018.

Cette mission reçue mardi par le ministre du Commerce Marc Yombouno doit travailler avec les services techniques dudit ministère pour déterminer les composantes du projet.

Selon le chef de mission, Ougfaly Badji, ce projet vient régler d’autres problèmes notamment, la demande sociale qui est très forte dans les pays membres de la BID. Il faut donc apporter une réponse, parce-que, précise-t-il, l’Etat ne développe pas, il crée les conditions de développement, le secteur privé et la population devraient être le porteur de ce développement.

 » Je suis engagé pour ce projet, parce que, c’est le mandat même de la BID : celui d’aider les pays membres, les accompagner. C’est notre devoir et c’est notre travail de tous les jours  », a indiqué, M. Badji.

Ce projet de grande envergure va toucher les tubercules, les fruits et certaines cultures de rente ; aussi, deux produits seront retenus pour chaque région naturelle du pays.

Pour le ministre du Commerce, tête de file du projet qui s’étalera de 2018 en 2022, ce financement vient appuyer la production de qualité, la commercialisation et la compétitivité des produits locaux sur le marché international.

Source : AGP

Commentaires

commentaires

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE