Au cours d’une conférence de presse tenue ce lundi 31 juillet 2017, dans la salle Mohamed Koula Diallo de la maison de la presse, le porte-parole du Parti de l’espoir pour le développement national (PEDN), François Bourouno a réagi aux propos du vice-président de l’UFDG, Cherif Bah qui affirmait récemment que plus de 900 Peulhs ont été renvoyés de l’Administration, pendant le régime d’Alpha Condé.

Selon lui, « nous avons une administration aujourd’hui taillée aux couleurs des partis politiques où il faut avoir une carte donnée pour bénéficier de certaines contributions au bon fonctionnement de notre administration et au développement réel de notre pays. C’est vrai que cette administration est politisée mais nous sommes contre ceux qui disent que depuis qu’Alpha Condé est au pouvoir, il y a un certain groupe ethnique qui est ciblé par Alpha Condé, ce n’est pas vrai. Au niveau du PEDN, nous avons des cadres malinkés, peulhs, soussous et forestiers qui ont été licenciés de leurs postes, mutés arbitrairement » a-t-il nuancé.

Pour conclure, François Bourouno invite les acteurs politiques à la vigilance. « Aujourd’hui, l’action d’Alpha Condé n’est pas orientée contre une ethnie, l’action d’Alpha Condé est orientée contre tout le peuple de Guinée », a martelé Bourouno.

Bhoye Barry pour guinee7.com

Commentaires

commentaires

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE