L’opposition dite républicaine a mis sa menace en exécution, elle a marché ce mercredi 2 août 2017. Du carrefour Cosa à l’esplanade du stade du 28 septembre en passant par Bambeto, Hamdalaye, les leaders politiques entourés de leurs militants et sympathisants ont fait le trajet.

Sur les pancartes, on pouvait lire ‘’Alpha Condé 7 ans de fausses promesses ça suffit !’’ ; ‘’ le respect de la parole est sacrée’’ ; ‘’Halte à la corruption‘’ ; ‘’touche pas à ma constitution’’ ; ‘’président démocratiquement élu et nos élections ?’’, ‘’ Alpha Condé 7ans pour rien’’ ; ‘’ Non à un troisième mandat’’, ou encore ‘’Alpha Condé les saletés nous tuent’’.

Parmi les politiciens, il y avait un certain Alhousseine Makanera Kaké. ‘‘Je suis le griot d’El hadji Cellou Dalein Diallo, laissez-moi chanter pour lui. Pour que plus jamais l’injustice, plus jamais le népotisme. Pour que plus jamais de répression contre les opposants. Nous chanterons pour toi, monsieur le président. Nous chanterons pour toi Cellou Dalein Diallo parce que tu le mérites’’, a lancé Makanera à l’entame de son discours.

Pour l’ancien ministre de la communication, Alpha Condé a trahi le peuple de Guinée : ‘‘Notre déception aujourd’hui c’est l’espoir que nous avons eu en donnant soutien au supposé candidat aux mains propres Professeur Alpha Condé. C’est très pathétique. Alpha Condé tu as trahi la mémoire des femmes.  Je pense à celle qui a perdu sa vie à Faranah. Celui qui a été assassiné dans la cour du SOTIKEMO de Kankan, au petit libanais mort à Madina sans oublier les martyrs de N’Nzérékoré, Labé, Kankan et Boké. C’est pathétique Alpha Condé, tu as trahi le peuple. Vous avez volé, violé notre pays heureusement, Cellou Dalein est là pour rétablir le peuple de Guinée’’ (SIC).

Makanera Kaké, désormais ennemis juré du président de la République, de se laisser aller: ‘’Est-ce que vous avez peur d’Alpha Condé ? Vous avez vu à Ankara (Turque) le coup d’Etat manqué? Ce n’était pas les militaires hein, c’est le courage. Une seule personne a arrêté un char de combat. Vous êtes prêts à vous sacrifier pour la démocratie ? ‘’ a-t-il lancé.

Et d’enfoncer le clou: ‘’ Il faut se dire cette vérité, la mort c’est une fois. Autant on aime la vie, on doit aimer la mort aussi. Ce n’est pas mourir qui est un problème en soi, c’est la cause pour laquelle vous mourrez qui est importante.‘’

Enfin, ‘’je prie Dieu qu’il ne me donne pas la chance de survivre pour avoir Alpha Condé pour un troisième mandat. Par le sang, nous sommes prêts à arrêter cette machine dictatoriale d’Alpha condé ‘’ dit-il non sans nourrir l’espoir de voir Cellou  »chef de l’Etat et non un propriétaire de l’Etat ».

Bhoye Barry et Ismaël Sylla pour guinee7.com

Commentaires

commentaires

Pub Appli guinee7 Long

2 COMMENTAIRES

  1. Mackanera doit apprendre à contrôler de excès de joie devant une foule.
    ses mots lui tiendront. l’histoire retient des héros et non des zéros.
    C’est irresponsable de lancer un tel appel

LAISSER UN COMMENTAIRE