Ouvert vendredi 4 aout, dans l’enceinte de l’université Général Lansana Conté de Sonfonia (Conakry), le conseil de cabinet élargi du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, a pris fin ce samedi 5 aout.

Les participants réunis en 5 groupes de travail ont fait des réflexions autour de plusieurs thèmes, et ont, au cours de cette dernière journée, présenté des résultats et fait des recommandations pouvant contribuer à l’amélioration de la qualité de l’enseignement supérieur.

Et Abdoulaye Yero Baldé, ministre de l’Enseignement supérieur ‘‘pense que ce n’est qu’un début. Nous avons tous suivi ici les groupes de travail et dans un esprit de concertation, de partenariat et de dialogue. Le plus important dans tout cela, c’est le suivi, faut pas qu’on prend des mesures et que dès à la sortie d’ici les mettre dans le placard, j’espère qu’un comité de suivi sera mis en place. Pour se rassurer que les mesures seront expérimentées au fur et à mesure’’.

Dr Lansana Camara, directeur général adjoint de la formation et du perfectionnement à l’ISSEG (Institut Supérieur des Sciences de l’Éducation de Guinée)  et rapporteur général est quant à lui revenu de façon succincte sur les thèmes débattus: “ce qui est à saluer dans ce conseil,  c’est le fait que le conseil ait été élargi à tous les responsables des institutions d’enseignement supérieur, c’était l’une des rares fois ou tous les représentants des institutions se sont retrouvés autour des objectifs prioritaires définis par les ministres de l’Enseignement. A savoir le décret qui alloue les bourses aux étudiants, le point qui a fait couler beaucoup d’encre, c’est le point de la formation des formateurs, il faut former les jeunes surtout au master pour remplacer la vieille génération. Il y a  le rehaussement des primes aux formateurs, c’est une initiative à encourager. L’utilisation des domaines de l’Etat parce que le vide est très mauvais, lorsqu’on vous attribue un terrain, il faut l’occuper par toutes les manières soit par la présence ou par des investissements.’’

Le Dr Bengaly Camara, directeur de l’ISIC (l’Institut Supérieur de l’Information et de la Communication) de Kountia, parlant du rehaussement des primes mensuelles annoncées par le ministre dit : “Mes sentiments sont bons, puisque vous savez depuis longtemps l’enseignant à toujours été le parent pauvre, alors que c’est lui qui fournit énormément d’efforts pour la formation de l’Homme de demain, qui va devenir ministre ou président et qui va apporter sa pierre dans la construction du pays. Mais très malheureusement lorsque vous voyez les conditions de vie de cet enseignant c’est souvent déplorable. Je pense que l’acte qui vient d’être posé est extrêmement salutaire et cela va donner un tonus nouveau aux enseignants pour pouvoir travailler davantage. “

C’est sur des notes de musique et des pas de danse exécutés par les étudiants de l’Institut supérieur des arts de Guinée (ISAG), que s’est terminé ce conseil, histoire de joindre l’utile à l’agréable.

Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com

Commentaires

commentaires

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE