Le ministre de l’Enseignement pré-universitaire, Ibrahima Kalil konaté alias K², est décidé à faire la rupture. Après avoir ‘‘retourné dans les caisses de l’Etat’’ (Sic) l’argent des examens non utilisé, il a décidé de ramener l’ouverture des classes à la mi-septembre pour, selon lui, permettre aux élèves d’être en situation de classe pendant 9 mois ! son dernier acte posé est celui relatif à l’interdiction de ‘‘la vente des diplômes’’. Les élèves étaient jusque-là soumis à ‘‘l’achat’’ de ces diplômes pour ‘‘participer au ‘‘cout de de fabrication’’, justifiait-on.

Focus guinee7.com

Commentaires

commentaires

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE