C’est un petit livre de 65 pages qui traite d’un sujet majeur : Comment faire de la promotion et de la protection des droits humains un instrument efficace pour l’encrage de la démocratie en Guinée ? Pour y arriver Mamady Kaba, l’auteur, passe en revue les obstacles puis les pistes de solutions préconisées au niveau de l’Etat. Il s’étend particulièrement sur le rôle que doit (ou devait) jouer l’Institution nationale indépendante des droits humains (INIDH) dont il assume présentement la présidence.

Je trouve le livre bon parce qu’il incite à la discussion et à la réflexion. Pour Monsieur Kaba l’un des obstacles majeurs à l’instauration d’un régime démocratique en Guinée réside dans la conception d’un pouvoir absolu aux mains d’un seul individu, le président de la république. Cette conception féodale du pouvoir a connu son paroxysme sous le premier régime : un parti unique, une pensée unique, un responsable suprême de la révolution. Les régimes qui ont suivi jusque maintenant ne sont différents qu’en apparence, tous cultivent le culte de la personnalité ; le chef de l’exécutif conserve dans ses mains tous les pouvoirs. Le gouvernement et toutes les institutions républicaines ne sont en réalité que des coquilles vides.
Tout n’est pas perdu pour autant, l’aspiration du peuple à une véritable démocratie reste et demeure, la lutte ne peut s’arrêter, elle se réalise tant bien que mal par les moyens du bord : contestations politiques ou sociales, éducation à la citoyenneté, dénonciation des réseaux maffieux de la corruption, etc… L’INIDH même qui devait servir de fer de lance pour la démocratisation de l’Etat reste paralysée dans sa composition et son fonctionnement. Son président est contesté par une partie des membres qui jurent son départ au congrès de février 2018.
Le livre de Mamady Kaba vaut d’être lu, il gagnerait même à être diffusé sur toute l’étendue du territoire national et pourquoi pas au sein de la diaspora guinéenne. Mais avant l’ouvrage devra être remis sur le métier en vue de le débarrasser de quelques coquilles. Grossir la police du texte aiderait aussi à en faciliter la lecture.
Guinée : Face aux Défis de la démocratie

Mamady Kaba (Beau Bassin : EUE, 2017)

Walaoulou BILIVOGUI (L’Indépendant)

Commentaires

commentaires

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE