Dans son langage fleuri habituel, Aboubacry Bâ, le célèbre journaliste sportif sénégalais, dit adorer les pluies diluviennes qui s’abattent régulièrement sur la Guinée, où il séjourne depuis le 17 juillet dernier. Aboubacry Bâ, qui conférait vendredi 11 août dernier, à Conakry, avec les hommes de médias, s’est moqué des ses siens en affirmant que dans son pays natal, le Sénégal, ‘‘quand il pleut, les gens courent vite se réfugier dans les maisons’’, contrairement à notre pays, qu’il fréquente depuis belle lurette. La raison en est, selon lui : ‘‘qu’il pleut là-bas deux fois par an. Chez nous (au Sénégal, ndlr), c’est une bénédiction. Quand il pleut, les gens disent ‘’Alhamdoulilaye (Dieu merci), nos prières ont été acceptées’’. Donc les prières guinéennes sont acceptées au quotidien’’, a-t-il estimé, au terme d’une rencontre tenue dans la salle de conférences Mohamed Koula Diallo de la Maison de la presse.

En outre, Aboubacry Bâ, qui vient tout droit de la chaine Canal⁺, pour prêter main forte à un opérateur économique guinéen, a donné l’impression de ne pas être de même avis que certains Guinéens qui, par leurs jugements, ont montré qu’ils n’ont pas confiance en leur pays.

D’ailleurs, il a coupé court en disant que la Guinée est un pays qui bouge : ‘‘Moi, je donne peut-être mon avis extérieur ; je vois beaucoup d’ambitions dans ce pays. Beaucoup des gens qui développent des projets ont le sentiment qu’ils peuvent faire bouger les choses. En tout cas, ceux que j’ai rencontrés pensent que c’est encore possible de développer ce pays, qui est en chantier’’, confiait-il le même jour chez nos confrères d’Espace FM.

Ismaël Sylla pour Guinee7.com

Commentaires

commentaires

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE