Aussitôt débarqué du gouvernement, Siaka Barry, s’est précipité sur Facebook pour annoncer son ‘‘limogeage’’ (sic) non sans ressentiment –cela se lit aisément dans ses propos- et félicitations distillées à ses bienfaiteurs notamment, le président Condé. Le choix de Facebook pour chanter ses complaintes n’est pas fortuit.

Parce que c’est ici -où il est suivi par près de 10 mille personnes-, que celui qui a été propulsé comme une fusée par Alpha Condé a bâti sa réputation. Il y poste tous ses faits et gestes. Des plus stimulants aux moins intéressants. Siaka sur Facebook est une star.
Ce qui explique la vague de sympathie et de soutien de ses ‘‘amis’’ après son éviction du gouvernement. Ceux-ci dans leurs commentaires disent d’ailleurs qu’il est le ‘‘meilleur ministre’’. Mélangeant ainsi allègrement la sympathie qu’on reconnait à Siaka et son efficacité.

Les réactions sur les réseaux sociaux notamment suite au limogeage de Siaka constituent un précédent en Guinée. Il y a de quoi ! Parce que durant 20 mois passés au gouvernement, l’homme n’a fait que communiquer sur sa propre personne. Nous nous sommes intéressés à ce prophète fabriqué de toutes pièces par les réseaux sociaux.
Précisons tout d’abord que c’est à bon droit que les partisans de Siaka créent le buzz autour de leur idole. Mais cela ne devrait aussi pas porter un préjudice à la vérité et au débat démocratique. C’est pourquoi dans les lignes qui suivent nous relevons ce qui, pour nous, s’apparente à de l’imposture dans la défense des inconditionnels du désormais ancien ministre des Sports, de la Culture et du Patrimoine historique.

Imposture no1 : il est le meilleur ministre. On le dit sans le prouver. La vérité est que c’est en son temps que la Guinée n’a pas participé à la dernière coupe d’Afrique des Nations ; aucun nouveau stade de construit ou renouvelé ; aucun autre sport à part le football, n’a été relevé. -En culture, nos bibliothèques n’ont pas été fournies en livres ; ‘‘miss Guinée’’ suspendue ; etc.

Imposture no2 : Il a été limogé, parce qu’il ne va pas à l’assemblée générale du RPG. Il y allait pourtant ! Et est un militant convaincu du parti au pouvoir. Ne faisait-il d’ailleurs pas la promotion du livre ‘‘un Africain engagé’’ du président Condé? Si par ailleurs, le fait de ne pas assister à l’assemblée générale du RPG pouvait justifier le limogeage d’un ministre, un ministre comme Gassama Diaby serait parti du gouvernement depuis très longtemps. Il est ministre depuis beaucoup plus longtemps que Siaka !

Imposture no3 : Son indépendance dérange ! Cela fait rire beaucoup de ses collègues ministres qui renseignent qu’il n’a fait preuve d’aucune indépendance assumée ou une prise de position contraire à celle du président, au contraire…

De quelle indépendance parle-t-on ? Où et quand ? Là aussi, si l’esprit d’indépendance et de neutralité étaient un motif ou une raison de départ du gouvernement, Gassama ne serait plus au gouvernement depuis belle lurette. On se rappelle de cette phrase d’Alpha Condé dans la presse étrangère : ‘‘J’ai dans mon gouvernement, un ministre qui me critique’’. Parlant de son ministre des Droits de l’homme à l’époque.

Imposture no4 : Il a créé un parti, il va être le Macron de la Guinée. Si c’est le cas, doit-il alors jouer à la victime ? Ne devrait-il pas partir de lui-même à la Macron ? S’il a créé un parti, il faut noter dans ce cas noter l’esprit libéral et démocratique du pouvoir à lui accorder son agrément…

Par ailleurs, si Siaka œuvrait dans la clandestinité, cela relèverait de la trahison et de la lâcheté…Qui d’entre les Guinéens, les analystes sans éléments, ou ses supporters accepteraient d’être trahi par celui qu’il a fabriqué de toutes pièces ?

Imposture no5 : Il a été limogé parce qu’il est populaire. En réalité sa popularité ne se manifeste que sur les réseaux sociaux où sa page est souvent sponsorisée. Ce qui, pour un ministre n’est ni une politique sérieuse, ni une perspective durable, ni un projet de société.
Et parlant de popularité, si cela justifiait un limogeage, les ministres Damantang, Gassama, kalil kaba, Naïté, Don Kass, entre autres, ne seraient plus là…

En un mot ou en mille, l’ex ministre Siaka a réussi à créer un réseau de clients. Et cette clientèle est à respecter ! C’est aussi ça le charme de la démocratie. Cette même démocratie qui nous donne à nous aussi, la latitude de dénoncer le mensonge, la fausseté. Autrement, nous devenons coupables…

Ibrahima S. Traoré pour guinee7.com

Commentaires

commentaires

Pub Appli guinee7 Long

7 COMMENTAIRES

  1. Cet article est d’un journaliste ou d’un militant?
    Car la réaction en vague des guinéens n’avait pas pour motif le limogeage de Siaka mais son remplacement par le très tristement célèbre Bantama. Donc vouloir défaire l’image que c’est construite un homme n’est pas un travail de journaliste. Revoyez votre plume à ce sujet.

  2. Alphonse désolé je ne suis pas d’accord avec vous. Voilà un article qui clos ce faux débat. C’est un véritable article de journaliste justement, qui fait parle des faits et analyses. Ce journaliste est donc bien dans son rôle et fait la un article argumenté et fouillé,
    On nous emmerde avec un faux buzz, et c’est bien normal que les journalistes décortique cela.
    Et ce buzz est entraîné par l’ex ministre Siaka, qui aurait mieux fait d’agir autrement et meme de ce taire le jour du décret.
    Maintenant la vérité sort et les partisans de M.Siaka commence à avoir peur.
    Le mensonge ne dure jamais et l’activisme sur les réseaux sociaux, sans sérieux derrière et sans vrai travail ni résultat, est un piège.
    Le faux mythe s’effondre.
    Bravo pour cet article.

  3. Les vraies raisons de limogeage de m.siaka Barry, se résument véritablement sur l’imposture n04 et n05 j’ajoute aussi n02, sans oublier aussi ce mot  »favoritisme » du m.Condé à l’égard du faux gbantama sow, car un président doit nommer ses ministres mais pas n’importe qui, en sa faveur, mais pour l’intérêt du pays, je m’excuse

  4. Mamichoux Haidra. Quand quelqu’un est nommé Ministre, c’est pour quelques temps seulement. Je sais que vous aussi, vous avez béneficié de la promotion canapé auprès du Ministre des réseaux sociaux, Siaka Barry.

  5. Nous savons tous que siaka n’allait pas rester ministre eternellement. Mais gbantana et lui ne sont pas comparable. a mon avis koro nomme par affinité chose qui est très dangereux pour un pays. en 20 mois il a fait ce que d’autres n’ont pas fait .en 3 ans.koro n’aura jamais un ministre comme siaka

  6. A vrai dire cet article n’est pas digne d’un vrai journaliste. Car c’est plein de prise de position que de realité. Ce qu’il faut comprendre est que : » lorsqu’on aime pas son chien il faut reconnaitre la blancheur de ses dents ». L’on aime le dire ainsi, Siaka Barry n’a rien inventé comme vous l’affirmer mais il a plutot travailler pour rendre tous cet observatoir. L’on ne peut nier combien de fois tous les athletes guinées ont progressé. Nos equipés ont fait ent belles impressions, des medailles et encore. Au reconnaissez qu’a son temps nos sportifs ont renoué avec le public guinéen chose qu’on avait perdu il y a des decennies. Bref c’est un homme de bonheur, de resultat meme si vous de l’admettre. C’est pourquoi l’on aime et il merite toute l’approbation du peuple de Guinée…

LAISSER UN COMMENTAIRE