Quelques semaines après les visites effectuées par l’ambassadeur d’Allemagne et le représentant de l’OMS à la CNSS, tôt ce lundi 28 août, l’ambassadeur du Japon en Guinée, Hisanobu Hasama, a été reçu par Malick Sankhon, DG de ladite institution, dans la salle des conférences.

Après avoir effectué une visite guidée dans le centre de diagnostic avec le DG de la CNSS, l’ambassadeur du Japon a déclaré : ‘‘en tant qu’employeur à l’Ambassade du japon, nous avons plus d’une vingtaine d’employés qui sont membres affiliés de la CNSS. Donc, je voulais connaitre la structure du système du centre de diagnostic de la CNSS.’’

Le Japon a beaucoup aidé la Guinée pendant l’épidémie d’ébola. Et l’ambassadeur de rassurer que ‘‘nous allons continuer dans ce domaine de la coopération bilatérale. C’est pourquoi nous avons visité plusieurs hôpitaux publics, et comme on n’avait jamais visité les installations de la CNSS, nous sommes là aujourd’hui pour voir comment est l’état du centre de diagnostic. Nous avons vu qu’il y a des équipements, très modernes qui contribuent à un bon diagnostic des affiliés de la CNSS. Donc, beaucoup de gens n’ont plus besoin d’aller à l’étranger’’, a-t-il estimé.

Malick Sankhon, lui, s’est d’abord réjoui de la visite du diplomate japonais à la CNSS avant de rappeler : ‘‘Nous avons voulu avec son Excellence monsieur l’ambassadeur du Japon prouver qu’en Guinée aujourd’hui, le centre de diagnostic que nous avons installé est capable de permettre aux Guinéens de connaitre leur vraie pathologie. En plus des appareils que nous avons acquis, que nous avons achetés au japon, nous avons besoin d’une assistance technique pour permettre à la caisse de rentabiliser ce qu’elle a déjà dépensé.’’

Ismaël Sylla pour Guinee7.com

Commentaires

commentaires

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE