Conakry, 6 Septembre 2017 – La République de Guinée a signé, le 5 septembre 2017, avec la République Populaire de Chine, en présence des deux chefs d’Etat, un Accord Cadre de financement des projets d’infrastructures prioritaires pour une enveloppe de 20 milliards de dollars US couvrant une période de 20 ans (2017-2036).

Ce financement est principalement adossé aux revenus futurs de projets miniers portés par les entreprises chinoises en Guinée.

Cet Accord Cadre signé par le Ministre d’Etat en charge du Partenariat Public Privé, Ibrahima Kassory Fofana, et le Président de la Commission Nationale du Développement et des Reformes (NDRC), He Lifeng, est l’aboutissement de plusieurs mois de négociations.

L’Accord négocié repose sur l’accord de coopération stratégique globale conclu en Chine lors de la visite d’Etat du Président de la République, le Pr Alpha Condé, en octobre 2016.

L’Accord Cadre signé le 5 septembre fixe donc les conditions de réalisation de l’accord stratégique pour promouvoir un partenariat gagnant-gagnant.

Le principe de ce partenariat, est basé sur l’approvisionnement à long terme à la Chine de matières premières et produits miniers contre la disponibilité pour la Guinée de financements et de technologies pour favoriser le développement des infrastructures et l’industrialisation du pays.

Les deux parties, tirant les leçons des expériences similaires, ont décidé d’adopter une approche structurée, réaliste et progressive. Cela se traduit par l’ancrage sur les revenus de projets miniers viables, la réalisation progressive de l’enveloppe de projets prioritaires par lots, et la définition de conditions de financement soutenables.

Les projets d’infrastructures sont financés sur la base d’études démontrant leur faisabilité, ainsi que sur la base des bénéfices économiques et sociaux. Le premier lot de financement porte sur un montant total d’environ 1,3 Milliards de dollars et concerne :

  • les voiries de Conakry,
  • la reconstruction de la route nationale 1 (tronçon Coyah-Mamou-Dabola),
  • la ligne de transmission électrique Linsan-Fomi,
  • la réhabilitation et l’extension d’une université régionale,
  • l’extension du port de Conakry.

Il faut noter que le barrage hydroélectrique de Souapiti, en négociation avancée sous forme de partenariat public privé pour 1,5 milliards de dollars, n’est pas inclus dans les financements couverts par l’Accord Cadre.

Tout comme les projets d’extension de l’hôpital Sino Guinéen, de construction du siège du Parlement, et d’appui au programme de changement climatique qui sont objet d’un don d’environ 100 millions de dollars.

Les exploitations minières permettant d’assurer le remboursement des prêts sont identifiées sur la base des projets commerciaux en conformité avec la règlementation en vigueur.

Les exploitations minières ciblées au titre des premiers lots de projets d’infrastructures sont:

  • le projet d’exploitation des blocs de Boffa Sud et Boffa Nord par Chalco,
  • le projet bauxite alumine de CDM Henan Chine,
  • le projet bauxite alumine de SPIC.

Le Ministère des Mines et de la Géologie a donné les autorisations et signé les accords préliminaires concernant les projets miniers ciblés.

Les accords de financement spécifique par projet seront négociés entre le Ministère de l’Economie et des Finances et les institutions financières chinoises désignées sur la base des études pertinentes démontrant la faisabilité technique, économique et financière des projets concernés.

Le Ministère de l’Economie et des Finances a négocié les conditions générales de financement avec le syndicat des institutions financières chinoises désignées.

Cet Accord Cadre historique matérialise la vision du Chef de l’Etat, le Pr Alpha Condé, relative au développement du secteur minier. Ainsi, la mise en œuvre de cet accord permettra au secteur minier de jouer pleinement son rôle catalyseur pour la diversification de l’économie guinéenne et la réduction de sa dépendance des mines.

La réalisation des financements prévus dans l’Accord Cadre confortera les investissements directs en cours pour le développement des projets miniers qui se chiffreront à plusieurs milliards de dollars sur la période de l’Accord.

A l’issue de la signature de l’accord, le Chef de l’Etat, le Pr Alpha Condé, a solennellement exhorté « l’ensemble des Guinéens à travailler ardemment, dans la paix et la rigueur, pour faciliter la mise en œuvre de cet accord qui garantira la prospérité du pays pour les générations présentes et futures ».

Transmis par le Bureau de Presse de la Présidence

 

Commentaires

commentaires

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE